Renaud Muselier : « Moi je suis dans les “positifs” »

Renaud Muselier : « Moi je suis dans les “positifs” »

Renaud Muselier, président LR du conseil régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur, était ce matin l’invité de Territoires d’Infos, sur Public Sénat et Sud Radio. En réaction à la constitution d’un groupe « Les Républicains constructifs UDI indépendants » à l’Assemblée nationale, Renaud Muselier dit faire partie des « positifs ».
Public Sénat

Par Alice Bardo

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Hier, le député LR « constructif », Thierry Solère, et Jean-Christophe Lagarde, président de l’UDI, ont annoncé la création d’un groupe autonome à l’Assemblée nationale, baptisé « Les Républicains constrictifs UDI indépendants », actant de fait la scission de la droite. Mais pas pour Renaud Muselier, pour qui rien n’a changé, ou presque : « Il y avait deux groupes avant : LR et UDI. Aujourd’hui,  UDI renforcé de quelques LR mais il y a toujours deux groupes. »

Pour Renaud Muselier, pour qui rien n’a changé, ou presque : « Il y avait deux groupes avant : LR et UDI. Aujourd’hui, UDI renforcé de quelques LR mais il y a toujours deux groupes. »
00:23

« C’est vrai que notre maison est fatiguée. Pour autant on n’a pas explosé au lendemain de toutes nos histoires », relativise le président de la région PACA. Et d’ajouter : « Macron a essayé de diviser, de fracturer la droite, mais il n’a pas réussi. »

Il rejoint toutefois la position de Bernard Accoyer sur le nom du nouveau groupe formé par les LR « constructifs » et les députés UDI. Le secrétaire général des Républicains a en effet demandé au président de l’Assemblée nationale de ne pas donner la « marque LR » à ceux qui ne sont pas dans le groupe LR.

« Ils s’excluent d’eux-mêmes ! »

Pour autant, Renaud Muselier, n’est pas favorable à leur exclusion : « Ils s’excluent d’eux-mêmes ! » Quant aux ministres LR, il s’interroge : « Ils sont rentrés pour faire peser le gouvernement sur notre sensibilité politique ou par opportunisme pour avoir un portefeuille ? »

Renaud Muselier : « Ils s’excluent d’eux-mêmes ! »
00:23

Le successeur de Christian Estrosi à la tête de la région PACA n’est pourtant pas si loin de la position des « constructifs » (« On a besoin de faire avancer notre pays, il y a des choses qu’on soutiendra »), bien qu’il confie faire partie des « positifs ». « Ce n’est pas un groupe mais un état d’esprit », nuance-t-il. Un état d’esprit qu’il définit ainsi : « Pas de compromission, de la volonté ». Un pied de nez supplémentaire en direction des Républicains macron-compatibles.

Dans la même thématique

France New Parliament
7min

Politique

Cafouillages à l’Assemblée nationale pour l’attribution des postes clés

Les députés procèdent ce vendredi à la nomination des membres du « Bureau » de l’Assemblée nationale, la plus haute autorité au Palais Bourbon. Un premier tour du scrutin visant à faire élire six vice-présidents a été annulé à cause du trop grand nombre de bulletins de vote recueillis au moment du dépouillement.

Le

Ursula Von Der Leyen Elected President of the European Commission for the Second Time, Strasbourg, Gallia – 18 Jul 2024
7min

Politique

Qu’est-ce que le « commissaire à la Méditerranée » qu’Ursula von der Leyen propose ?

Ursula von der Leyen vient d’être confortée par les députés européens pour un second mandat à la tête de la Commission. Dans son programme pour les 5 ans à venir, elle s'est engagée à créer un portefeuille de commissaire, séparé, dédié à la Méditerranée. Un premier pas timide pour renforcer les liens fragiles et distendus entre l’Union européenne et les pays de cette région

Le

Paris: Yael Braun-Pivet reelected National Assembly presiden
6min

Politique

Yaël Braun-Pivet réélue au perchoir : « Il faut que tout change pour que rien ne change », observent les sénateurs

Malgré un revers électoral aux dernières législatives, la candidate de la majorité sortante, Yaël Braun-Pivet a été réélue à la présidence de l’Assemblée nationale. Au Sénat, la gauche évoque « un hold-up démocratique ». Chez les LR et les centristes, c’est le soulagement de ne pas voir un membre du Nouveau Front Populaire qui domine.

Le