Rencontre avec Hamon: “ne pas se faire d’illusions”, prévient Mélenchon

Rencontre avec Hamon: “ne pas se faire d’illusions”, prévient Mélenchon

Jean-Luc Mélenchon a prévenu vendredi qu'il ne faudrait "pas trop se faire d'illusions" sur le résultat d'une rencontre avec...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Jean-Luc Mélenchon a prévenu vendredi qu'il ne faudrait "pas trop se faire d'illusions" sur le résultat d'une rencontre avec Benoît Hamon qu'il a présentée comme un geste de "bonne volonté" à l'égard des électeurs.

M. Mélenchon s'est réjoui devant les journalistes "de voir que le fait qu'il ait dit que la porte n'était pas fermée a été entendu" par Benoît Hamon qui a répondu vendredi matin favorablement à la demande de rencontre "dimanche ou lundi" formulée par le candidat de la France insoumise.

"Il ne faut pas qu'on aille non plus ici ou là se faire trop d'illusions, je suis toujours le même homme, aussi exigeant", a-t-il déclaré à l'issue d'un déjeuner avec le secrétaire national du Parti communiste, Pierre Laurent

"Je le fais avec bonne volonté. Ce ne serait pas compris qu'on n'ait pas cette démarche (...) Les gens ont besoin de comprendre", a-t-il indiqué.

"Mais il ne faut pas trop compter sur nous pour une carabistouille à la sauce Verts-PS", se disant un peu "amusé" de la reconstitution d'une "majorité PS-Verts de 2012, ce qui n'est pas de la première fraîcheur".

A ses côtés, Pierre Laurent, que Benoît Hamon a proposé d'associer à cette rencontre tout comme Yannick Jadot, a indiqué que pour les communistes "la boussole restait l'exigence d'un contenu qui garantisse une politique de changement".

Il a indiqué ne pas avoir connaissance du texte d'accord Jadot-Hamon, déplorant un manque "de transparence".

Dans la même thématique

Rencontre avec Hamon: “ne pas se faire d’illusions”, prévient Mélenchon
3min

Politique

« La France aux abonnés absents le mois où tout se joue dans l’Union » selon l’eurodéputé socialiste Christophe Clergeau

Alors que la montée de l’extrême droite en Europe a été limitée aux élections européennes (quelques dizaines de sièges de gagnés pour les groupes de droite radicale sur les 720 du Parlement européen), le score du Rassemblement national et de Reconquête (37% des voix au total) en France représente un séisme politique en France mais aussi dans l’Union européenne. Le Premier ministre polonais et pro-européen Donald Tusk, malgré la victoire de son parti dimanche contre la droite ultraconservatrice du PiS (Droit et Justice), a fait part de « sa terrible tristesse » après l’annonce de la victoire de l’extrême droite en France.

Le

France : Conference de presse Nouveau Front Populaire
6min

Politique

Le programme des 100 premiers jours du « Nouveau Front populaire » 

Pouvoir d’achat, salaire, énergie, Gaza… Le « Nouveau Front populaire », qui rassemble les principaux partis de gauche, a dévoilé les mesures-clés de son programme commun de gouvernement en cas d’accession au pouvoir à l’issue des législatives anticipées.

Le

France : Conference de presse Nouveau Front Populaire
5min

Politique

Nouveau Front populaire : la répartition des circonscriptions est bouclée, les partis désignent leurs candidats

Dans la soirée de jeudi, le Parti socialiste, la France insoumise, le Parti communiste et les Ecologistes, ainsi que plusieurs autres petits partis de gauche, ont scellé leur accord, actant la naissance du Nouveau Front populaire pour faire face au Rassemblement National. Dépassées, donc, les querelles sur les répartitions des circonscriptions. Pourtant, plusieurs cas posaient problème.

Le