Résultat des élections législatives : Éric Ciotti dénonce « un véritable coup d’État institutionnel et politique »

Arrivé en troisième position avec le Rassemblement national, le président des Républicains qui a choisi de s’allier avec Jordan Bardella dénonce une « tambouille politicienne » après les résultats du second tour. Éric Ciotti fustige ainsi une alliance entre Ensemble et le Nouveau Front populaire et accuse Emmanuel Macron d’être un « kamikaze de la République ».
Rose Amélie Becel

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Arrivé en troisième position du second tour des élections législatives dans une alliance avec le Rassemblement national, le président des Républicains dénonce une « alliance de la honte » entre le bloc macroniste et le Nouveau Front populaire lors du second tour.

« Nous perdons beaucoup de circonscriptions à 48 ou 49 % contre 51 ou 52 %, mais demain comment cet attelage va gouverner ? Comment vont-ils respecter les injonctions qui, dès ce soir, ont été lancées par Monsieur Mélenchon », a déploré Éric Ciotti.

« Je dénonce Emmanuel Macron, véritable kamikaze de la République »

Le président des Républicains, qui voit son parti se déchirer depuis qu’il a choisi de s’allier avec Jordan Bardella, dénonce « un véritable coup d’État institutionnel et politique » : « Ce soir, notre République est saisie de malaise. La gauche, minoritaire au Premier tour, gagne grâce à Monsieur Macron. »

Éric Ciotti fustige ainsi les accords et désistements opérés à l’issue du premier tour, qu’il assimile à de la « tambouille politicienne » et dont il attribue l’entière responsabilité au président de la République. « Ce soir, je dénonce Emmanuel Macron, véritable kamikaze de la République, prêt à installer le chaos institutionnel pour conserver son petit pouvoir », accuse-t-il.

Le président des Républicains se veut tout de même optimiste pour la suite, affirmant qu’une victoire des LR-RN n’est « plus qu’une question de temps », « tant la coalition entre la macronie et La France insoumise est d’ores et déjà condamnée à l’effondrement ». De son côté, Éric Ciotti affirme être réélu à Nice. Selon nos dernières projections Ipsos Talan pour France Télévisions, Radio France, France24/RFI, LCP et Public Sénat, à 22 heures, les députés LR-RN remportent entre 14 et 17 sièges.

Dans la même thématique

Paris: Rassemblement national deputes legislatives Assemblee nationale
5min

Politique

Rentrée des députés RN à l’Assemblée : « Ils veulent montrer que le chaos et la pagaille, ce n’est pas eux »

Les troupes de Marine Le Pen ont fait leur entrée mercredi à l'Assemblée nationale, et ont promis d'être « irréprochables »afin d'arriver « demain » aux responsabilités. Dans l’hémicycle, le parti à la flamme et ses alliés devraient compter 143 députés, contre 88 en 2022. Il n’a jamais compté autant d’élus au Palais Bourbon.

Le