Retailleau sur le comité politique des Républicains : « Ce n’est pas une douzaine de personnes qui peuvent peser »

Retailleau sur le comité politique des Républicains : « Ce n’est pas une douzaine de personnes qui peuvent peser »

« Le comité politique, il y a une douzaine de personnes. Vous pensez bien que ce n’est pas une douzaine de personnes qui peuvent peser sur une situation » prévient Bruno Retailleau, proche de François Fillon, au sujet du comité politique des Républicains qui se réunit lundi.
Public Sénat

Par François Vignal (images : Aurelien Romano et Heloïse Gregoire)

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

La pression se maintient sur François Fillon, à la veille d’un grand rassemblement de soutien organisé à Paris, place du Trocadéro. Un comité politique des Républicains est prévu lundi, avec 24 heures d’avance, alors que le parti se divise et que beaucoup demandent qu’Alain Juppé remplace François Fillon.

Mais le candidat n’entend pas lâcher. « On va parler (lors du comité) de la situation. Le comité politique, il y a une douzaine de personnes. Vous pensez bien que ce n’est pas une douzaine de personnes qui peuvent peser sur une situation. Aujourd’hui, les choses sont assez claires, on a un candidat, François Fillon » prévient le président du groupe LR du Sénat, Bruno Retailleau, coordinateur de la campagne, interrogé par Public Sénat après le meeting du candidat à Aubervilliers samedi (voir notre article sur le sujet).

« Vous pensez bien que les Français ne veulent pas se laisser confisquer cette élection. (…) Si jamais les Français s’apercevaient qu’il y avait des manœuvres pour à nouveau leur voler le vote, ça nous mettrait en difficulté pour la présidentielle. Il y a une légitimité, c’est celle de François Fillon. Il faut la respecter » insiste Bruno Retailleau.

Pour ce proche de François Fillon, « il ne faut pas se diviser et donner l’impression aux Français (…) qu’on voudrait arranger sur le tapis vert des choses pour lesquelles on a été déçus dans les urnes »…

Le comité politique est composé de tous les candidats à la primaire – dont Jean-Frédéric Poisson  – ou de leurs représentants, mais aussi de Christian Jacob, président du groupe LR à l'Assemblée, de Bruno Retailleau, son homologue au Sénat, des deux vice-présidents du parti, Laurent Wauquiez et Isabelle Le Callenec, des deux secrétaires généraux adjoints, Gérald Darmanin et Annie Genevard. Il comprend également Luc Chatel, président du conseil national, Jean-François Lamour, président de la commission nationale d'investiture, et Daniel Fasquelle, trésorier du parti.

Dans la même thématique

Retailleau sur le comité politique des Républicains : « Ce n’est pas une douzaine de personnes qui peuvent peser »
6min

Politique

Attal présente son programme et renvoie dos à dos « Nupes » et RN : « Le 30 juin, j’aimerais que les Français me choisissent » 

Ce jeudi 20 juin, le Premier ministre a dévoilé une série de mesures sur le pouvoir d’achat, le travail, la transition écologique ou encore la justice des mineurs, qui seront portées par les candidats de la majorité aux législatives anticipées. Gabriel Attal n’a pas hésité à personnaliser le scrutin, appelant les Français à « le choisir » dès le premier tour.

Le