Retraites: Bruno Le Maire favorable à la “conférence de financement” proposée par la CFDT

Retraites: Bruno Le Maire favorable à la “conférence de financement” proposée par la CFDT

Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire s'est dit lundi favorable à l'organisation d'une "conférence de financement" comme...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire s'est dit lundi favorable à l'organisation d'une "conférence de financement" comme proposé par la CFDT.

C'est "une très bonne proposition", a déclaré le ministre sur France Inter, ajoutant qu'il fallait "saisir la main qui a été tendue par la CFDT".

Le secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger, a plaidé dimanche pour l'organisation d'une "conférence de financement" du système de retraite distincte du projet de loi actuellement en préparation, alors que le syndicat reste opposé à l'instauration d'un âge pivot.

"Banco pour cette conférence", a insisté Bruno Le Maire, même s'il a estimé que l'âge pivot est "une bonne solution", alors que le Premier ministre ouvrira mardi une séance de discussions avec les partenaires sociaux pour sortir du conflit sur la réforme des retraites.

"Mais ne préjugeons pas à l'avance des résultats de cette conférence", a-t-il ajouté.

Il a aussi jugé que l'idée d'une décote temporaire en cas de départ à la retraite avant l'âge pivot, telle qu'évoquée par le président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand, était "une très bonne proposition".

"Tout ce qui nous permet de sortir du face-à-face, du conflit (...), tout est bon", a-t-il encore affirmé.

"Jamais le compromis (sur la réforme) ne m'a semblé aussi proche", a encore estimé M. Le Maire.

Dans la même thématique

Strasbourg : European Parliament session
6min

Politique

Européennes 2024 : que disent les derniers sondages sur les tendances ?

Jordan Bardella reste toujours loin devant, quand Valérie Hayer peine à contenir la dynamique de Raphaël Glucksmann. Le candidat PS/Place Publique talonne de plus en plus la liste de la majorité présidentielle. Manon Aubry pour LFI progresse un peu, quand François-Xavier Bellamy est plus ou moins stable.

Le