Retraites : Clément Beaune défend « l’équilibre du gouvernement » sur les régimes spéciaux

Retraites : Clément Beaune défend « l’équilibre du gouvernement » sur les régimes spéciaux

A la sortie des questions d’actualité au gouvernement du Sénat, le ministre chargé des Transports, Clément Beaune a rappelé la nécessité, selon lui, de conserver « l’équilibre » de la réforme des retraites sur les « régimes spéciaux ».
Simon Barbarit

Par Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

« On fait tout pour que cette galère dure le moins possible, au lendemain d’un mouvement social contre la réforme des retraites qui a entraîné des perturbations dans les transports publics, Clément Beaune s’est voulu rassurant, prônant « le dialogue avec l’ensemble des organisations syndicales ». « Ce mercredi, il y a une légère amélioration, certes pas toujours perceptible dans la vie quotidienne […] J’espère que la situation s’améliora de façon très très nette d’ici la fin de la semaine », a déclaré le ministre en charge des Transports avant de préciser : « Ce qui est clair, c’est que nous ne serons pas dans un service public normal jeudi et vendredi ».

L’article 1 de la réforme des retraites, adopté au Sénat prévoit la suppression à partir de septembre 2023 de cinq régimes spéciaux, à la RATP. Mais les élus LR veulent aller plus vite que le gouvernement sur la convergence vers un régime général, notamment en faisant sauter la clause dite « du grand-père », qui permet aux salariés entrés sous un certain régime de continuer à en bénéficier jusqu’à la fin de leur carrière, même si celui-ci a été aboli en court de temps pour les nouveaux entrants.

« On a un équilibre. Celui du gouvernement défend dans le texte depuis le départ […] On ferme les régimes spéciaux pour l’avenir et on garde les conditions existantes pour ceux qui avaient un régime spécial lors des années précédentes. C’est juste et équilibré […] Je souhaite qu’on le réserve et qu’on n’aille pas plus loin », a prévenu Clément Beaune.

 

 

 

 

Dans la même thématique

Strasbourg : European Parliament session
6min

Politique

Européennes 2024 : que disent les derniers sondages sur les tendances ?

Jordan Bardella reste toujours loin devant, quand Valérie Hayer peine à contenir la dynamique de Raphaël Glucksmann. Le candidat PS/Place Publique talonne de plus en plus la liste de la majorité présidentielle. Manon Aubry pour LFI progresse un peu, quand François-Xavier Bellamy est plus ou moins stable.

Le