Retraites : Édouard Philippe dénonce « des actions parfaitement illégales et potentiellement dangereuses »

Retraites : Édouard Philippe dénonce « des actions parfaitement illégales et potentiellement dangereuses »

En réponse aux coupures sauvages d’électricité qui se multiplient dans le cadre de la contestation de la réforme des retraites, Édouard Philippe a indiqué que ces actes « inacceptables » conduiraient « à des sanctions ».
Public Sénat

Par Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Coupures de courant, blocage des ports… Aux questions d’actualité au gouvernement du Sénat, Édouard Philippe a été interrogé par le sénateur centriste, Loïc Hervé, sur « la montée préoccupante des tensions sociales », liée à la contestation de la réforme des retraites.

« Il n’est pas question de nier à quiconque la possibilité de faire grève. Il en va de même pour les manifestations (…) Mais nous voyons aussi des comportements violents, et parfois des actes qui sont totalement contraires à l’esprit du service public, totalement illégaux et en vérité totalement inacceptables » a jugé Édouard Philippe.

Le Premier ministre est revenu sur « la coupure sauvage d’électricité », revendiquée par la CGT Énergie, mardi matin sur la zone d'Orly et de Rungis. « Il faut dire à ceux qui, se parant de je ne sais quel militantisme, décident d’accomplir des actions parfaitement illégales et potentiellement dangereuses, que leur comportement n’est pas acceptable et qu’il mène directement à des sanctions. Il ne peut pas en être autrement » a-t-il prévenu. Une réponse au patron de la CGT, Philippe Martinez qui a estimé, ce matin, que le placement en garde à vue de deux syndicalistes, agents d’Enedis, après une coupure d’électricité en Dordogne, « jetait de l’huile sur le feu ».

Édouard Philippe a également estimé que sur la réforme des retraites, « le dialogue n’avait jamais été rompu » avec les organisations syndicales. « C’est en assumant cette logique de compromis que nous sortirons de cette tension. Et c’est en appelant à la responsabilité l’ensemble de notre société ». « Celui qui se rend coupable d’un acte illégal ou d’un acte de coupure sauvage d’électricité doit assumer ses responsabilités et ne peut pas les renvoyer à tel ou tel qui lui aurait demandé de le faire » a-t-il conclu.

Dans la même thématique

Retraites : Édouard Philippe dénonce « des actions parfaitement illégales et potentiellement dangereuses »
4min

Politique

« C’est à gerber ! » : les propos d’Emmanuel Macron sur les personnes transgenres ne passent pas auprès de Mélanie Vogel

Au micro de Public Sénat, la sénatrice écologiste des Français de l’étranger s’est ulcérée des récents propos polémiques du chef de l’Etat à l’encontre du Nouveau Front Populaire (NFP), dont il a accusé de défendre une politique « immigrationniste » et de tenir des propos « complètement ubuesques » sur le changement d’état civil en mairie pour les personnes transsexuelles.

Le

Demonstration against the far right, Paris, France – 15 June 2024
8min

Politique

Programme du « Nouveau Front populaire » : l’épineuse question du chiffrage

Abrogation de la réforme des retraites, hausse des salaires, progressivité de la CSG… le coût supposé du programme présenté par le « Nouveau Front populaire » est pointé du doigt par les autres formations politiques, notamment les soutiens d’Emmanuel Macron. Les représentants des partis de gauche se sont réunis ce mercredi pour s’accorder sur un chiffrage commun.

Le