Retraites: Le Gendre souhaite que la loi soit votée avant les municipales

Retraites: Le Gendre souhaite que la loi soit votée avant les municipales

Gilles Le Gendre, patron des députés LREM, souhaite que la majorité aille vite après la présentation du projet de réforme des...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Gilles Le Gendre, patron des députés LREM, souhaite que la majorité aille vite après la présentation du projet de réforme des retraites mercredi par Edouard Philippe et que le texte soit voté à l'Assemblée nationale "en première lecture avant les municipales".

"Ce qui est essentiel, c'est que nous démarrions vite", a affirmé sur France Inter le député de Paris, qui a assisté mardi soir au dîner de calage de la réforme à l'Elysée.

"Ça veut dire un projet de loi qui vienne rapidement au Parlement, en début d'année, et je souhaite, c'est le gouvernement qui a la maîtrise de l'ordre du jour, que ce texte soit voté à l'Assemblée nationale en première lecture avant les municipales" en mars 2020, a-t-il précisé.

"Nous souhaitons que la réforme se mette en place très vite sur les aspects qui sont des protections pour les Français", a-t-il insisté, notamment "pas de retraite inférieure à 85% du SMIC", ce qui veut dire "pas de pension inférieure à 1000 euros à partir de 2022".

Après deux années de concertations et six jours de grève et de manifestations, le Premier ministre dévoile mercredi sa réforme des retraites et les compromis, voire les concessions, que l'exécutif est prêt à accorder pour tenter de calmer la colère.

Sans dévoiler les arbitrages calés au dîner de l'Elysée, M. Le Gendre a confirmé que l'objectif demeure "un régime unique universel qui est une garantie formidable d'équité entre tous les Français".

Mais la convergence des 42 régimes vers ce régime unique se fera en "tenant compte des spécificités, avec des calendriers différents et des mesures d'accompagnement différentes pour que, précisément, personne ne soit lésé dans cette réforme", a-t-il précisé.

Déjà évoquée dans la matinée par M. Philippe lors du petit-déjeuner de la majorité, l'idée de mettre en oeuvre la réforme à partir de la génération 1975, au lieu de 1963 comme envisagé au départ, s'est précisée à l'issue du dîner de mardi soir à l'Elysée, a-t-on appris auprès d'un participant.

Dans la même thématique

Paris: reunion des representants de la Gauche
8min

Politique

Nouveau « Front populaire » : les négociations s’éternisent

Les négociations entre les différents partis de gauche pour une union en vue des élections législatives anticipées laissaient espérer une issue rapide ce jeudi 13 juin. Mais en fin de journée, négociateurs et chefs de partis étaient toujours en discussion. Retour sur des tractations mouvementées.

Le

Leader of Les Republicains (LR) right-wing opposition party Eric Ciotti leaves Les Republicains Headquarters in Paris
11min

Politique

Chez les LR, la crise déclenchée par Eric Ciotti se poursuit sur le terrain judiciaire

Eric Ciotti a saisi le tribunal judiciaire pour contester son exclusion des LR, suite à l’alliance qu’il a annoncé avec le RN pour les législatives. Ses opposants ont reconvoqué un bureau politique pour « valider », sur le plan juridique, son exclusion, afin de mieux respecter les statuts. Alors que la question des investitures est aussi en jeu, chacun fourbit ses armes pour porter la bataille sur tapis vert.

Le