Révélations au Sénat : Lactalis n’a pas transmis ses contrôles positifs à la salmonelle

Révélations au Sénat : Lactalis n’a pas transmis ses contrôles positifs à la salmonelle

Auditionné au Sénat mardi 13 février, Patrick Dehaumont, directeur général de l'Alimentation (DGAL), a indiqué mardi que Lactalis n'avait pas transmis les résultats d'autocontrôles positifs à la salmonelle de son usine de Craon, lors des inspections menées ces dernières années par les services sanitaires.
Public Sénat

Par Jules Duribreu

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Nouvelle révélation dans l’affaire Lactalis. Le directeur général de l’Alimentation, administration rattachée au ministère de l’agriculture, l’affirme : Lactalis aurait dissimulé aux services sanitaires des contrôles positifs à la salmonelle.

Un décalage entre les contrôles de l’usine et ceux de l’administration

« Ce que l'on constate, c'est qu'il y a un décalage entre les éléments donnés au niveau de l'inspection et ce qu'on a pu récupérer comme autocontrôles suite à la crise », a déclaré Patrick Dehaumont, auditionné par les commissions des affaires économiques et sociales du Sénat.

« Pendant toutes ces années, il y a eu des autocontrôles d'environnement positifs faisant apparaître la salmonelle qui ne vous ont pas été transmis? », l'a interrogé la présidente de la Commission des affaires économiques Sophie Primas, qui n’a pas caché sa surprise.

« C'est ça », a acquiescé Patrick Dehaumont. « Alors que vous aviez demandé l'ensemble des autocontrôles? », l'a t-elle relancé.

« Lorsqu’on fait une inspection d’une usine, un des éléments de vérification, c'est la vérification des autocontrôles », a répondu M. Dehaumont précisant qu'il y avait eu au total 16 interventions en dix ans.

Une crise sanitaire d’ampleur

Le groupe laitier est coeur d’une grave crise sanitaire après l’annonce en décembre 2017 de la contamination par des salmonelles de 20 jeunes enfants âgés de moins de 6 mois qui ont consommé des lots de lait infantile fabriqués dans l'usine Lactalis à Craon.

Début février 2018, ce bilan a été revu à la hausse puisque les autorités ont constaté que l'épidémie a finalement affecté 37 nourrissons en France, un autre en Espagne et un autre probable en Grèce. En outre, la contamination serait lié à la même souche de salmonelles qui à touché 146 nourrissons lors de l'épidémie de 2005, qui n’aurait donc pas été éliminé.

Dans la même thématique

Paris : Deux policiers blesses par balle comissariat 13 eme arrondissment
4min

Politique

Sécurité : que proposent les grands blocs politiques pour les élections législatives ?

Ce lundi 14 juin, la campagne pour les élections législatives s’est ouverte, et les programmes des principales forces politiques ont été dévoilés. La sécurité est au cœur du débat et suscite une attention tout particulière au sein de l’opinion publique. Petit aperçu des différentes propositions et promesses sur ce sujet clivant entre les partis.

Le

Rentree scolaire Ecole Primaire Maternelle Saint-Philippe a Nice
7min

Politique

Législatives anticipées : que proposent les trois blocs sur l’éducation ?

Après le pouvoir d’achat, la sécurité et l’immigration, l’éducation divise les différents candidats aux élections législatives. Si le programme gouvernemental sur l’école est bien connu, les deux autres blocs politiques en lice pour les élections législatives prônent des mesures radicalement opposées.

Le

Paris : Auditions au MEDEF
6min

Politique

Législatives : ces sénateurs tentés par la ligne Ciotti/Bardella

Depuis l’alliance annoncée entre Éric Ciotti et Jordan Bardella aux élections législatives, les sénateurs du groupe LR du Sénat font officiellement bloc derrière la ligne d’autonomie définie par le bureau politique du parti. Mais dans cette campagne éclair, certains expriment leurs divergences. Après les 7 juillet, elles pourraient bien s’accentuer.

Le