Revirement sur l’aide aux seniors : «Une situation ubuesque» selon Patrick Kanner

Revirement sur l’aide aux seniors : «Une situation ubuesque» selon Patrick Kanner

Le président du groupe socialiste du Sénat a fustigé la « situation d’imprévision » du gouvernement après sa volte-face sur un dispositif de soutien aux seniors faisant appel à des aides à domicile.
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

« On est dans une situation qui est, pour moi, ubuesque. » Patrick Kanner, le président du groupe socialiste au Sénat, n’est pas tendre après le gouvernement, qui vient d’effectuer, en 24 heures, un virage à 180 degrés sur l’avenir d’une aide bénéficiant aux retraités. Face à l’impopularité de la fin annoncée d’avantages fiscaux sur l’emploi d’aides à domicile par les seniors (hors cas de dépendance ou de handicap), le Premier ministre s’est résolu à renoncer à ce projet. Édouard Philippe l’a annoncé en pleine séance de questions au gouvernement à l’Assemblée nationale.

« À d’autres époques, on aurait appelé ça un grand couac, en tout cas, une grande cacophonie gouvernementale. On ne peut pas, comme ça, prendre en otage des dizaines de milliers de personnes âgées qui font appel à l’aide à domicile », a reproché Patrick Kanner sur Public Sénat.

Emmanuel Macron « mène une politique au doigt mouillé »

« Je suis très inquiet sur cette méthode de travail. Les personnes âgées de ce pays, nos retraités, ont déjà subi la hausse de la CSG, le gel de leur retraite, ça ne peut pas être la variable des mauvais choix budgétaires du gouvernement », a-t-il ajouté.

Déplorant une « situation d’imprévision » de la part de l’exécutif, l’ancien ministre de François Hollande a fustigé le président de la République qui « mène une politique au doigt mouillé ». « Manifestement, c’est lui qui a signé la fin de la récréation », a-t-il estimé.

Dans la même thématique

Paris: Francois-Xavier Bellamy during a press conference
12min

Politique

Européennes : un rapprochement entre LR et le groupe d’extrême droite ECR est-il envisageable au Parlement européen ?

Alors que le compromis est la règle en Europe, la tête de liste LR aux européennes assume de voter « très souvent » au Parlement européen avec des « collègues du groupe ECR », l’un des deux groupes d’extrême droite, où siège le parti de Giorgia Meloni. La première ministre italienne pourrait se retrouver au centre des discussions au lendemain du scrutin. Au sein des LR, la prudence reste de mise, mais certains, comme Julien Aubert, vice-président du parti, plaident pour « s’allier avec ECR ».

Le

FRA – EMMANUEL MACRON – MARINE LEPEN – RN – ELYSEE
7min

Politique

Débat Macron-Le Pen sur les européennes : « S’il avait lieu, ça commencerait à poser un sérieux problème démocratique », analyse Bruno Cautrès 

A deux semaines du scrutin des européennes, Emmanuel Macron a déclaré être « prêt à débattre maintenant » avec Marine Le Pen. Alors que la liste de la majorité présidentielle, menée par Valérie Hayer, se fait largement distancer par celle de Jordan Bardella, le principe de la confrontation arrange-t-il les deux camps ? Quels sont les enjeux d’un tel débat ? Décryptage.

Le

Paris: EELV lancement campagne elections europeennes
7min

Politique

Européennes 2024 : que contient le programme des Écologistes ?

A moins de deux semaines du scrutin, les sondages sont de moins en moins favorables au parti écologiste qui pourrait ne pas atteindre le seuil des 5 %. Au long d’un programme détaillé, Marie Toussaint dévoile une vision globale du futur de l’Union européenne en mettant l’accent sur la « bifurcation sociale et écologique ».

Le