Royal: Penelope Fillon “victime d’un dispositif qu’elle ignorait”

Royal: Penelope Fillon “victime d’un dispositif qu’elle ignorait”

Penelope Fillon est "une mère de famille très respectable" qui a été "victime d'un dispositif qu'elle ignorait manifestement", a...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Penelope Fillon est "une mère de famille très respectable" qui a été "victime d'un dispositif qu'elle ignorait manifestement", a estimé dimanche midi sur France 3 la ministre de l'Environnement Ségolène Royal.

Interrogée sur l'hypothèse de la "misogynie" dont serait victime Mme Fillon, la ministre a répondu: "Je pense que c'est une femme très digne, une mère de famille très respectable, qui manifestement est plus victime d'un dispositif qu'elle ignorait manifestement, cela, l'enquête le montrera. Mais s'il y a misogynie, c'est plutôt de la part de ceux qui l'ont impliquée dans un mécanisme au courant duquel elle n'était pas. Ça me paraît particulièrement grave pour la dignité d'une mère de famille".

Auparavant, Ségolène Royal avait estimé que les révélations sur l'emploi, présumé fictif, par François Fillon de sa femme comme assistante parlementaire, "polluaient la campagne présidentielle".

"Je pense que vraiment on a déjà beaucoup trop parlé de cette histoire. Au moment où je vous parle il est très important, puisqu'elle est saisie, que la justice dise ce qu'il en est pour que chacun prenne ses responsabilités. Je n'en dirai pas plus parce que c'est vrai que ça a occulté, ça étouffe, ça pollue la campagne présidentielle qui est le grand moment démocratique d'un pays autour de l'affrontement entre différents projets, la projection vers le futur des Français".

Dans la même thématique

Le President de la republique visite le salon international de l’agriculture
5min

Politique

Salon de l’agriculture : le grand débat, « un échec historique pour la communication de l’Élysée »

Face au tollé provoqué par l’invitation des Soulèvements de la Terre à un grand débat avec les acteurs du monde agricole, l’exécutif rétropédale et plaide une « erreur ». La FNSEA, rejointe par d’autres organisations conviées, refuse une telle rencontre. À la veille de l’ouverture du Salon de l’agriculture, le « coup politique » tenté par Emmanuel Macron semble avoir du plomb de l’aile.

Le

Paris: Macron visiting the 59th edition of the International Agriculture Fair
9min

Politique

Le Salon de l’agriculture, du « Casse-toi, pauv' con » à l’œuf jeté sur Macron, une terre fertile en prises de bec

Temps fort de la vie politique, le Salon international de l’agriculture est aussi un terrain favorable aux accrochages, avec des élus et responsables politiques à portée d’engueulade. Le tout sous l’objectif des caméras. Dans un contexte de remobilisation du monde agricole, la 60e édition du « SIA » s’annonce sous haute tension. Retour sur les incidents et autres bousculades qui ont marqué ses allées ces dernières années.

Le

Royal: Penelope Fillon “victime d’un dispositif qu’elle ignorait”
4min

Politique

Salon de l’agriculture : « Il y a un niveau de tension supérieur à celui qu’il y avait au moment des blocages », prévient Arnaud Rousseau

Invité de l’émission Extra Local, le patron de la FNSEA confirme qu’il ne participera pas au grand débat souhaité par l’Élysée en ouverture du Salon de l’agriculture. Point de blocage : l’invitation des Soulèvements de la Terre à la table des discussions. Pour Arnaud Rousseau, « ce n’est pas la manière de sortir de cette crise de manière constructive ».

Le