Ruffin, menacé de sanction après le port d’un maillot, s’en prend à l’Assemblée

Ruffin, menacé de sanction après le port d’un maillot, s’en prend à l’Assemblée

Le député François Ruffin estime mardi que la sanction qu'il risque pour avoir porté dans l'hémicycle un maillot de foot cache la...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Le député François Ruffin estime mardi que la sanction qu'il risque pour avoir porté dans l'hémicycle un maillot de foot cache la réalité d'une Assemblée qui "ne fait pas la loi" et cherche à "sauver les apparences".

"C'est une évidence: la séparation des pouvoirs n'est qu'une fiction", assure le député du groupe de La France insoumise dans une tribune dans le Huffington Post, publiée à la veille de l'examen par le bureau des présidents du recours de son groupe contre la sanction pécuniaire (un quart de son indemnité parlementaire) dont il a écopé.

Il appelle le président de l'Assemblée, François de Rugy (LREM) à "entamer un bras de fer avec un autre président, nettement plus puissant: de la République, lui. Pour que notre Assemblée soit habillée de réels pouvoirs".

"De la +loi travail numéro 2+ à celle sur +la moralisation de la vie publique+, de la +Sécurité intérieure+ au +budget de la sécurité sociale+, en un semestre déjà, il ne faut pas être bien malin pour s'en rendre compte: l'Assemblée, supposée +législative+, ne fait pas la loi", explique-t-il, ironisant sur la "fierté" affichée par les députés de l'opposition, "victorieux quasiment, lorsque avec l'assentiment du gouvernement une virgule d'un alinéa est déplacée".

Mais, regrette-t-il, "c'est une évidence qui se chuchote. (...) Tel le jeune enfant qui, dans le conte d'Andersen +Les Habits neufs de l'Empereur+ vient crier +Le roi est nu!+ (...), je me suis assigné ce rôle: crier +L'Assemblée est nue!+".

Car selon lui, "derrière les dorures, derrière les apparences", c'est "le vide". "D'où la panique, en fait, lorsqu'on touche à l'habit, qui fait le parlementaire".

Pourtant, argumente-t-il, "notre +dignité+, notre +honneur+ de députés, devraient résider là: engager une lutte avec l'exécutif, pour la séparation des pouvoirs, pour leur rééquilibrage".

François Ruffin a arboré le jeudi 7 décembre dans l'hémicycle le maillot vert de l'Olympique Eaucourt, club de la commune d'Eaucourt-sur-Somme, en soutien à un texte UDI-Agir-indépendants pour taxer les gros transferts.

Dans la même thématique

Deplacement du Premier Ministre a Viry-Chatillon
7min

Politique

Violence des mineurs : le détail des propositions de Gabriel Attal pour un « sursaut d’autorité »

En visite officielle à Viry-Châtillon ce jeudi 18 avril, le Premier ministre a énuméré plusieurs annonces pour « renouer avec les adolescents et juguler la violence ». Le chef du gouvernement a ainsi ouvert 8 semaines de « travail collectif » sur ces questions afin de réfléchir à des sanctions pour les parents, l’excuse de minorité ou l’addiction aux écrans.

Le

Turin – Marifiori Automotive Park 2003, Italy – 10 Apr 2024
6min

Politique

Au Sénat, la rémunération de 36,5 millions d’euros de Carlos Tavares fait grincer des dents. La gauche veut légiférer.

Les actionnaires de Stellantis ont validé mardi 16 avril une rémunération annuelle à hauteur de 36,5 millions d’euros pour le directeur général de l’entreprise Carlos Tavares. Si les sénateurs de tous bords s’émeuvent d’un montant démesuré, la gauche souhaite légiférer pour limiter les écarts de salaires dans l’entreprise.

Le