Rugy: “EDF est en danger de mort” à cause du “nucléaire”

Rugy: “EDF est en danger de mort” à cause du “nucléaire”

"EDF est en danger de mort" à cause des "boulets financiers" du nucléaire, a affirmé mercredi François de Rugy, candidat...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

"EDF est en danger de mort" à cause des "boulets financiers" du nucléaire, a affirmé mercredi François de Rugy, candidat écologiste à la primaire organisée par le PS, disant refuser de "mentir" aux Français et aux salariés de l'entreprise.

"EDF est en danger de mort aujourd'hui. Je le dis de façon très claire, est en danger de mort pour des raisons financières", a affirmé M. de Rugy sur RMC, estimant que l'on a "menti aux Français, y compris durant ces quatre dernières années, sur la réalité de ce qu'est EDF".

"On a accumulé les dettes et (on) a devant nous un mur d'investissements (...) à 100 milliards d'euros, si l'on veut prolonger les centrales nucléaires. Donc moi je propose au contraire que ces 100 milliards d'euros, on les investisse dans le développement des énergies renouvelables", a expliqué le député de Loire-Atlantique, qui vise dans son programme d'arriver à 100% d'énergie renouvelable d'ici à 2050.

"Il faut donc dire aux salariés d'EDF, +oui on va fermer les centrales, on ne va pas vous mentir, on va le faire ensemble, vous serez tous reconvertis, vous serez tous gardés au sein de l'entreprise EDF", a-t-il ajouté.

Selon M. de Rugy, "c'est d'ailleurs en faisant ce virage qu'on sauvera EDF, sans quoi (l'entreprise) risque de mourir à cause des boulets financiers qu'elle a aux pieds à cause du nucléaire".

M. de Rugy a aussi estimé que la fermeture de la centrale de Fessenheim, une promesse de campagne de François Hollande, était "tout à fait possible" d'ici la fin du quinquennat. "Il est encore temps de le faire avant la fin du mandat", a-t-il déclaré.

Dans la même thématique

Brussels Special European Council – Emmanuel Macron Press Conference
3min

Politique

Élections européennes : avant son discours de la Sorbonne, l’Élysée se défend de toute entrée en campagne d’Emmanuel Macron

Ce jeudi 25 avril, le président de la République prononcera un discours sur l’Europe à la Sorbonne, sept ans après une première prise de parole. Une façon de relancer la liste de Valérie Hayer, qui décroche dans les sondages ? L’Élysée dément, affirmant que ce discours n’aura « rien à voir avec un meeting politique ».

Le

Rugy: “EDF est en danger de mort” à cause du “nucléaire”
8min

Politique

IA, simplification des formulaires, France Services : Gabriel Attal annonce sa feuille de route pour « débureaucratiser » les démarches administratives

En déplacement à Sceaux ce mardi dans une maison France Services, quelques minutes seulement après avoir présidé le 8e comité interministériel de la Transformation publique, le Premier ministre a annoncé le déploiement massif de l’intelligence artificielle dans les services publics, ainsi que la simplification des démarches. Objectif ? Que « l’Etat soit à la hauteur des attentes des Français ».

Le

Brussels Special European Council – Renew Europe
10min

Politique

Européennes 2024 : avec son discours de la Sorbonne 2, Emmanuel Macron « entre en campagne », à la rescousse de la liste Hayer

Emmanuel Macron tient jeudi à la Sorbonne un discours sur l’Europe. Si c’est le chef de l’Etat qui s’exprime officiellement pour « donner une vision », il s’agit aussi de pousser son camp, alors que la liste de la majorité patine dans les sondages. Mais il n’y a « pas un chevalier blanc qui va porter la campagne. Ce n’est pas Valérie Hayer toute seule et ce ne sera même pas Emmanuel Macron tout seul », prévient la porte-parole de la liste, Nathalie Loiseau, qui défend l’idée d’« un collectif ».

Le