Rugy en faveur d’une loi de programmation écologique soumise à référendum

Rugy en faveur d’une loi de programmation écologique soumise à référendum

L'idée d'une loi de programmation écologique est "intéressante" et une telle loi pourrait même être soumise aux Français par...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

L'idée d'une loi de programmation écologique est "intéressante" et une telle loi pourrait même être soumise aux Français par référendum, a estimé dimanche François de Rugy sur Radio J.

"Les parlementaires de la majorité se sont prononcés en faveur d'une loi de programmation pour l’Écologie tous les cinq ans, un peu comme la loi de programmation militaire. C'est un sujet important, il faut agir dans la durée, de façon plus profonde et plus cohérente que l'on ne l'a fait par le passé. Une loi de programmation, c'est une idée intéressante", a développé le ministre de la Transition écologique.

"Je vais même plus loin: pourquoi pas la soumettre au referendum?", a-t-il lancé.

"A un moment donné, ça doit être une responsabilité collective, qui peut être prise conjointement: gouvernement, Parlement, mais aussi peuple français et je connecte l'enjeu écologique avec l'enjeu démocratique car on ne fera pas d'écologie sans démocratie", a-t-il poursuivi.

François de Rugy s'est également dit "favorable à ce qu'on envisage une modulation de la TVA sur des critères écologiques", y compris "à l’échelle européenne".

"L'idée c'est qu'elle puisse être modulée en fonction de l'empreinte écologique, y compris sur les produits importés, parce qu'aujourd'hui les Français ne le savent pas, mais il y a beaucoup de produits importés et avec on importe un peu d'effet de serre", a-t-il détaillé.

A la veille de l'annonce des conclusions de deux mois de grand débat national, le ministre a estimé qu'on ressortait "du grand débat avec plus d'écologie, avec plus d'envie d'écologie" de la part des Français.

Dans la même thématique

Deplacement du Premier Ministre a Viry-Chatillon
7min

Politique

Violence des mineurs : le détail des propositions de Gabriel Attal pour un « sursaut d’autorité »

En visite officielle à Viry-Châtillon ce jeudi 18 avril, le Premier ministre a énuméré plusieurs annonces pour « renouer avec les adolescents et juguler la violence ». Le chef du gouvernement a ainsi ouvert 8 semaines de « travail collectif » sur ces questions afin de réfléchir à des sanctions pour les parents, l’excuse de minorité ou l’addiction aux écrans.

Le

Turin – Marifiori Automotive Park 2003, Italy – 10 Apr 2024
6min

Politique

Au Sénat, la rémunération de 36,5 millions d’euros de Carlos Tavares fait grincer des dents. La gauche veut légiférer.

Les actionnaires de Stellantis ont validé mardi 16 avril une rémunération annuelle à hauteur de 36,5 millions d’euros pour le directeur général de l’entreprise Carlos Tavares. Si les sénateurs de tous bords s’émeuvent d’un montant démesuré, la gauche souhaite légiférer pour limiter les écarts de salaires dans l’entreprise.

Le

Operation Wuambushu a Mayotte : Demolition en cours d’un vaste bidonville – Operation Wuambushu in Mayotte: Ongoing demolition of a vast slum
8min

Politique

« Mayotte place nette » : « La première opération était de la communication et la deuxième sera de la communication », dénonce le sénateur Saïd Omar Oili

Le gouvernement a annoncé ce mardi 16 avril le lancement du dispositif « Mayotte place nette », un an après le maigre bilan de l’opération baptisée « Wuambushu ». Saïd Omar Oili, sénateur de Mayotte, regrette le manque de communication du gouvernement avec les élus du département et met en doute l’efficacité de ce « Wuambushu 2 ».

Le