Santé : Jadot s’attaque aux maladies liées au travail et à l’environnement

Santé : Jadot s’attaque aux maladies liées au travail et à l’environnement

Invité par la Mutualité Française, Yannick Jadot candidat EELV à la présidentielle a présenté ses propositions. «  Soigner le travail » et prévenir  « les maladies liées à l’Environnement » sont deux axes qu’il a développés.
Public Sénat

Par Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

« Le système mutualiste c’est aussi une conception de démocratie participative dans la Santé » a démarré Yannick Jadot.  C’est en articulant « l’économie sociale et solidaire » « à un système étatiste » que Yannick Jadot compte aborder les problématiques de Santé.  Avoir une « vison large » quand on parle de santé est un objectif pour les écologistes a-t-il affirmé. « L’intensification des taches, la dégradation des conditions de travail, la précarisation de droits ont conduit à  un sujet considérable dans notre société, parfois un peu tabou, qui est la souffrance au travail (…) nous avons la responsabilité de soigner le travail » a-t-il affirmé. Conscient que « la question de la santé est profondément sociale », il veut « rétablir la médecine du travail », et augmenter « le plafond pénibilité à 7 ans ».

Comme les autres candidats à la présidentielle invités de la matinée, le candidat écologiste souhaite mettre l’accent sur la prévention, « la maladie la moins chère c’est celle qu’on ne la développe pas par ce qu’on ne la soigne pas ». Yannick Jadot a aussi pointé du doigt « les maladies liées à l’Environnement ». « Le diesel et les particules fines (…) la pollution de l’air (…) les perturbateurs endocriniens » a-t-il évoqué.

Santé: sortir du diesel et des pesticides pour renforcer la prévention (Jadot)
03:37

En ce qui concerne les mesures concrètes, Yannick Jadot souhaite que que 10% des dépenses de santé aillent dans la prévention », comme par exemple sortir du diesel, des pesticides. Afin de lutter contre les déserts médicaux, il propose la création de maisons de santé mais aussi d’unités de soins « où des infirmiers peuvent orienter vers un médecin ».

Dans la même thématique

France Macron
10min

Politique

Européennes : comment l’accord entre l’UDI et Renaissance se « deale » au plus haut niveau

Ce sera officiel lors d’un conseil national de l’UDI, le 23 mars, mais le principe a été acté au plus au niveau. Le parti centriste va faire liste commune avec Renaissance pour les élections européennes. Emmanuel Macron a reçu en début d’année le sénateur Hervé Marseille, patron de l’UDI, pour conclure l’accord. Reste à définir les places sur la liste. Pour l’UDI, le nom de l’ex-sénatrice Valérie Létard est cité…

Le