Santé : Macron accuse Fillon d’avoir « recopié » son programme

Santé : Macron accuse Fillon d’avoir « recopié » son programme

Invité par la Mutualité Française, Emmanuel Macron a présenté son programme Santé. En ce qui concerne  sa volonté de réduire le reste à charge des ménages  pour l’optique, de dentaire et l’audio, il accuse François Fillon d’avoir « recopié » son programme.
Public Sénat

Par Public Sénat

Temps de lecture :

3 min

Publié le

Mis à jour le

Mieux vaut prévenir que guérir comme le dit l’adage. Emmanuel Macron propose donc une « révolution de la prévention ». Comme mesures concrètes, le président d’En Marche avait annoncé y a 15 jours devant WWF « un Grenelle de l’alimentation » ou encore « ne plus sacrifier la qualité de l’air pour le retour de la croissance ». Ce mardi, il propose  également « un service sanitaire de trois mois pour tous les étudiants en santé ». « Ce qui fait 40 000 étudiants qui iront dans les entreprises dans les écoles pour développer des actes de prévention » détaille-t-il.

Sur l’inégalité d’accès aux soins, il réitère son opposition au déremboursement des petits soins. Dans son viseur, l’ancienne proposition polémique de François Fillon. « Je souhaite réduire le reste à charge des ménages  pour l’optique, de dentaire et l’audio, je souhaite que d’ici 2022  il soit réduit à zéro » a-t-il une nouvelle fois déclaré. Et alors que François Fillon annonce la même réforme dans le Parisien, l’ancien ministre de l’Economie précise qu’il « a été le premier » à l’annoncer. « Parfois on dit que vous n’avez pas de programme mais on peut le recopier » tacle-t-il provoquant le rire de l’assistance.

Emmanuel Macron présente son projet de réforme de la santé
05:32

Pour réduire progressivement le reste à charge des dépenses de santé de chaque Français, Emmanuel Macron prône la « transparence ». « Ce que je propose c’est de mettre davantage de concurrence entre les assureurs et les mutuelles par des contrats types (…) pour que le patient puisse se repérer, il y a trois contrats types que tout le monde doit proposer » a-t-il déclaré estimant qu’il «était « très dur de comparer » les contrats des mutuelles.

En ce qui concerne les déserts médicaux, il « propose de doubler les maisons pluridisciplinaires de santé d’ici 2022 et d’inciter les professionnels à s’installer dans les territoires qui en ont besoin, mais aussi d’investir dans le numérique et la télémédecine pour permettre des consultations à distance ».

Enfin, Emmanuel Macron a estimé que les économies devaient se faire par le bas en responsabilisant les acteurs, grâce à la prévention des pathologies lourdes ou encore une réorganisation du système de soins pour éviter le recours trop fréquent à l’hôpital. Le candidat avance « un cadrage global permettant de maintenir l'Ondam (l'Objectif national des dépenses d'Assurance maladie, ndlr) à 2,3% en 2018-2022 », avec un « plan d'investissement dans l'hôpital et l'innovation médicale de 5 milliards d'euros sur la période ».

Dans la même thématique

France Macron
10min

Politique

Européennes : comment l’accord entre l’UDI et Renaissance se « deale » au plus haut niveau

Ce sera officiel lors d’un conseil national de l’UDI, le 23 mars, mais le principe a été acté au plus au niveau. Le parti centriste va faire liste commune avec Renaissance pour les élections européennes. Emmanuel Macron a reçu en début d’année le sénateur Hervé Marseille, patron de l’UDI, pour conclure l’accord. Reste à définir les places sur la liste. Pour l’UDI, le nom de l’ex-sénatrice Valérie Létard est cité…

Le