Sécurité: le site internet de la ville de Toulon piraté

Sécurité: le site internet de la ville de Toulon piraté

Identifiant Scald invalide. Le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve, en déplacement à Toulon (Var) dimanche pour inspecter le dispositif de sécurité pour les festivités du 15 août, a annoncé que le site Internet de la ville avait été piraté, faisant apparaître des photos d’un charnier et du drapeau algérien. Le parquet de Toulon a ouvert […]
Public Sénat

Temps de lecture :

3 min

Publié le

Mis à jour le

Identifiant Scald invalide.

Le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve, en déplacement à Toulon (Var) dimanche pour inspecter le dispositif de sécurité pour les festivités du 15 août, a annoncé que le site Internet de la ville avait été piraté, faisant apparaître des photos d'un charnier et du drapeau algérien.

Le parquet de Toulon a ouvert une enquête.

D’après les premiers éléments recueillis, le piratage,fait dimanche dans la matinée, a pris la forme d’un défaçage, c’est-à-dire que lors de la connexion, l’on voyait apparaître plusieurs photos, notamment celle d’un drapeau algérien et une image de charnier, ainsi qu’un texte.

Le site internet de la communauté d’agglomération a également été piraté, a précisé M. Cazeneuve.

Le ministre a assuré que "tous les moyens du ministère" étaient "mobilisés", notamment ceux de la plate-forme Pharos de lutte contre la cybercriminalité, pour retrouver "ceux qui sont à l’origine de ce piratage". Auparavant, M. Cazeneuve avait inspecté, au poste de commandement en mairie puis sur les plages du Mourillon, en compagnie du sénateur-maire Hubert Falco (LR), l’ensemble des moyens déployés pour sécuriser les festivités du 15 août à Toulon, qui commencent dimanche après-midi avec le passage de la Patrouille de France et se poursuivront lundi soir avec un feu d’artifice.Un dispositif similaire à celui des "fan zone" de l'Euro 2016, avec plusieurs points de filtrage et de fouille ainsi qu'une interdiction de la circulation sur la route littorale, a été mis en place le long des plages du Mourillon où 50.000 personnes sont attendues pour le feu d’artifice.

Toutes les rues perpendiculaires à ces plages seront barrées avec des glissières de sécurité en béton pour éviter toute intrusion sur la zone piétonne.Le ministre a indiqué qu’en plus des 156 policiers et gendarmes déployés durant ces deux jours, deux unités de forces mobiles, soit 136 fonctionnaires supplémentaires, ont été mobilisés, ainsi que 150 autres personnels (militaires, douanes, gendarmerie maritime et sécurité privée).

Comme samedi à Lourdes où 25.000 personnes sont attendues pour le pèlerinage du 15 août, M. Cazeneuve a rappelé que "la menace terroriste (...) extrêmement élevée sur l’ensemble du territoire national", justifiait ces mesures de sécurité exceptionnelles.Hubert Falco a pour sa part précisé "avoir pris ses responsabilités" en maintenant les festivités dans la ville après l’annulation de celles de juillet.

"A partir du moment où l’Etat nous fournit des moyens exceptionnels pour assurer la sécurité, nous n’avions aucune raison d’annuler ces manifestations", a-t-il indiqué, rappelant également leurs enjeux économiques pour le Var, "premier département touristique de France".

Dans la même thématique

Sécurité: le site internet de la ville de Toulon piraté
7min

Politique

Européennes : « La tentation d’un pacte brun, à la fois sur l’écologie et les idéologies, nous menace », alerte l’écologiste David Cormand

Dans la dernière ligne droite de la campagne des européennes, trois candidats, chacun à la seconde place de leur liste, sont venus sur le plateau d’Extra Local : Céline Imart pour la liste LR, David Cormand pour la liste des Ecologistes et Guillaume Peltier pour Reconquête. Ils se sont exprimés notamment sur l’immigration, la future présidence de la Commission européenne ou le nucléaire.

Le

French Prime Minister Gabriel Attal visit in Valence
7min

Politique

Délinquance des mineurs : après l’avoir supprimée, le gouvernement veut réintroduire la comparution immédiate

Un peu plus d’un mois après ses annonces destinées à « renouer avec les adolescents et juguler la violence », Gabriel Attal a esquissé des nouvelles pistes sur la justice pénale des mineurs qu’il souhaite voir intégrer dans un projet de loi d’ici la fin de l’année, notamment la possibilité d’être jugé à partir de 16 ans en comparution immédiate. Une procédure qui avait été supprimée lors de la réforme de la justice pénale des mineurs en 2021.

Le