Selon l’eurodéputé RN Mariani, Assad veut “dialoguer” avec la France

Selon l’eurodéputé RN Mariani, Assad veut “dialoguer” avec la France

Le président syrien Bachar al-Assad souhaite "renouer le dialogue" avec la France, selon des propos rapportés samedi par l...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Le président syrien Bachar al-Assad souhaite "renouer le dialogue" avec la France, selon des propos rapportés samedi par l'eurodéputé RN Thierry Mariani, actuellement en visite à Damas.

"Nous sommes prêts à renouer le dialogue avec la France avec qui nous partageons une histoire commune et le même intérêt dans la lutte contre le terrorisme", aurait déclaré le chef du régime syrien cité par M. Mariani dans un tweet, qu'accompagne une séquence vidéo sans le son qui montre Bachar al-Assad recevant la délégation du Rassemblement national.

La France réclame au régime de Dama et à la Russie, son alliée, de respecter le cessez-le-feu décrété dans la province d'Idleb (nord-ouest de la Syrie).

Après plusieurs mois d'intenses bombardements par les aviations russe et syrienne, les soldats du président ont lancé début août une offensive au sol dans la région, reprenant plusieurs localités d'importance aux jihadistes et aux insurgés.

Paris demande, plus généralement, une solution politique sur la base d'une résolution de l'ONU.

Thierry Mariani, un ancien ministre de Nicolas Sarkozy ayant rejoint le RN, est accompagné en Syrie des eurodéputés RN Virginie Joron et Nicolas Bay ainsi que d'Andréa Kotarac, un ancien élu La France insoumise (LFI) qui a apporté son soutien à la liste du RN aux élections européennes de mai.

M. Mariani n'a pas pu être joint par l'AFP samedi matin.

Dans la même thématique

Centrale Nucleaire de Nogent sur Seine, France
7min

Politique

Législatives anticipées : que proposent les trois blocs sur l'écologie ? 

Derrière le pouvoir d’achat, la sécurité, l’immigration ou encore l’international, l’écologie se retrouve reléguée parmi les sujets les moins mis en avant par les différents candidats aux législatives, ce qui n’empêche pas des divergences très profondes entre les trois principales coalitions en campagne 

Le

Paris : Gabriel Attal conference de presse
4min

Politique

« Pas de hausse d’impôts quoi qu’il arrive », promet Attal : « Démagogie pure » répond la commission des finances du Sénat

Lors d’une conférence de presse, Gabriel Attal a fustigé a renvoyé dos à dos les programmes économiques du RN et du Nouveau Front Populaire, comme étant irréalistes tout en prenant l’engagement « d’inscrire dans la loi une règle d’or budgétaire, pas d’augmentation des impôts quoi qu’il arrive ». « Une impasse » pour les sénateurs de la commission des finances.

Le