Marie-Jeanne Bellamy

Sénatoriale partielle : Marie-Jeanne Bellamy (LR) devient la première sénatrice de la Vienne

L’ancienne suppléante d’Yves Bouloux, qui a mis fin à son mandat pour raisons de santé, a remporté l’élection sénatoriale partielle ce 17 mars dans la Vienne. Au terme d’un scrutin relativement serré, la droite conserve les deux sièges du département.
Guillaume Jacquot

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Stabilité politique dans le département de la Vienne, où les deux sièges au Sénat restent dans le giron de la majorité sénatoriale. Marie-Jeanne Bellamy (LR) a remporté l’élection partielle organisée dans le département, ce dimanche 17 mars. L’ancienne suppléante d’Yves Bouloux (LR) reprend le siège de son colistier, laissé vacant depuis le 31 décembre. Le parlementaire avait décidé de mettre un terme à son mandat, en raison de problèmes de santé. À noter que Marie-Jeanne Bellamy fut également suppléante du sénateur Alain Fouché (2002-2020).

Conseillère départementale élue dans le même canton que Bruno Belin – l’autre sénateur viennois – et maire du village des Trois Moutiers à mi-chemin entre Poitiers et Angers, Marie-Jeanne Bellamy s’est imposée à la majorité relative au deuxième tour avec 37,51 % des suffrages exprimés, devant sa principale adversaire de gauche, Gisèle Jean (34,85 %). Seulement 31 voix d’écart séparent les deux candidates arrivées en tête.

Présidente de l’Association des maires de la Vienne depuis 2020, elle est la première femme à occuper cette fonction depuis sa création en 1947. Son élection comme sénatrice dans la Vienne est également une première dans ce département qui n’avait compté jusqu’ici que des sénateurs, parmi lesquels Jean-Pierre Raffarin ou encore René Monory.

Sa victoire a été rapidement saluée dans la soirée par le président du Sénat, Gérard Larcher, et le président du groupe LR Bruno Retailleau, mais aussi par les anciens parlementaires du département. Marie-Jeanne Bellamy et Jean-Olivier Geoffroy (le suppléant) « ont la connaissance, l’expérience et la ténacité pour soutenir notre département », a applaudi Alain Fouché. « Bravo pour leur belle victoire à la sénatoriale. Ils l’ont bien méritée », a tweeté l’ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin.

Le prédécesseur de Marie-Jeanne Bellamy siégeait à la commission des affaires culturelles.

Pour aller plus loin

Dans la même thématique

Deplacement du Premier Ministre a Viry-Chatillon
7min

Politique

Violence des mineurs : le détail des propositions de Gabriel Attal pour un « sursaut d’autorité »

En visite officielle à Viry-Châtillon ce jeudi 18 avril, le Premier ministre a énuméré plusieurs annonces pour « renouer avec les adolescents et juguler la violence ». Le chef du gouvernement a ainsi ouvert 8 semaines de « travail collectif » sur ces questions afin de réfléchir à des sanctions pour les parents, l’excuse de minorité ou l’addiction aux écrans.

Le

Turin – Marifiori Automotive Park 2003, Italy – 10 Apr 2024
6min

Politique

Au Sénat, la rémunération de 36,5 millions d’euros de Carlos Tavares fait grincer des dents. La gauche veut légiférer.

Les actionnaires de Stellantis ont validé mardi 16 avril une rémunération annuelle à hauteur de 36,5 millions d’euros pour le directeur général de l’entreprise Carlos Tavares. Si les sénateurs de tous bords s’émeuvent d’un montant démesuré, la gauche souhaite légiférer pour limiter les écarts de salaires dans l’entreprise.

Le