Sénatoriales 2017 : la carte des résultats en temps réel

Sénatoriales 2017 : la carte des résultats en temps réel

Découvrez tous les résultats des élections sénatoriales dans chaque département sur une carte actualisée en temps réel.
Public Sénat

Temps de lecture :

9 min

Publié le

Mis à jour le

Indre-et-Loire : 3 sièges (scrutin proportionnel). Pierre Louault (UDI), Serge Babary (LR) et Isabelle Raimond-Pavero (LR) sont élus.

Isère : 5 sièges (scrutin proportionnel). Michel Savin (LR) et André Vallini (PS) sont réélus. Frédérique Puissat (LR) est élu, de même que Guillaume Gontard (soutenu par le PCF et EELV). Didier Rambaud (LREM) est élu.

Jura : 2 sièges (scrutin majoritaire). Sylvie Vermeillet (UDI) et Marie-Christine Chauvin (DVD) ont été élues.

Landes : 2 sièges (scrutin majoritaire). Deux socialistes ont été élus : Eric Kerrouche et Monique Lubin.

Loir-et-Cher : 2 sièges (scrutin majoritaire). Avec 50,58% des voix, la ministre auprès du ministre de l'Intérieur Jacqueline Gourault a été élue au premier tour. 

Loire : 4 sièges (scrutin proportionnel). Dans la Loire, deux sénateurs sortants sont réélus : la communiste Cécile Cukierman et Bernard Fournier, qui conduisait une autre liste LR. Sont également élus Bernard Bonne (LR) et Jean-Claude Tissot (PS).

Haute-Loire : 2 sièges (scrutin majoritaire). Avec 73,8% des voix, le sénateur sortant UDI, Olivier Cigolotti, a été réélu par 521 grands électeurs. Laurent Duplomb (LR) a lui été élu par 373 grands électeurs, 52,83% des voix.

Loire-Atlantique : 5 sièges (scrutin proportionnel). Quatre sénateurs sont réélus : Joël Guerriau (UDI), Ronan Dantec (EELV), Yannick Vaugrenard (PS) et Michelle Meunier (PS). Christophe Priou (LR) devient sénateur.

Loiret : 3 sièges (scrutin proportionnel). Les sénateurs sortants Jean-Pierre Sueur (PS) et Jean-Noël Cardoux (LR) sont réélus. Hugues Saury (LR) est élu.

Lot : 2 sièges (scrutin majoritaire). Le sénateur sortant Jean-Claude Requier (PRG) a été réélu dès le premier tour avec 58,63% des suffrages. 

Lot-et-Garonne : 2 sièges (scrutin majoritaire). Christine Bonfanti-Dossat (LR) et Jean-Pierre Moga (DVD) ont été élus.

Lozère : 1 siège (scrutin majoritaire). Le sénateur sortant Alain Bertrand (LREM) a été réélu.

Maine-et-Loire : 4 sièges (proportionnel). Catherine Deroche (LR) est réélue. Stéphane Piednoir (LR), Emmanuel Capus (LREM) et Joël Bigot (DVG) sont élus sénateurs.

Manche : 3 sièges (scrutin proportionnel). Les sénateurs sortants Philippe Bas (LR) et Jean Bizet sont réélus. Jean-Michel Houllegatte est élu.

Marne : 3 sièges (scrutin proportionnel). Trois sénateurs LR sont réélus : Yves Détraigne, François Ferat  et René Paul Savary

Haute-Marne : 2 sièges (scrutin majoritaire). Prime aux sortants : Le sénateur LR, Charles Guené a recueilli les suffrages de 460 grands électeurs et est donc réélu, au premier tour, avec 58,67% des voix. Bruno Sido (LR) obtient lui aussi un nouveau mandat, avec 56.54%​ des voix au second tour.

Mayenne : 2 sièges (scrutin majoritaire).À l’issue du premier tour, la sénatrice sortante, UDI, Isabelle Doineau est réélue avec 67,49% des suffrages. Le deuxième siège sera occupé par Guillaume Chevrollier (LR).

Meurthe-et-Moselle : 4 sièges (scrutin proportionnel). La droite progresse : Jean-François Husson et Philippe Nachbar sont réélus, et seront rejoints par Philippe Nachbar (LR). Le socialiste Olivier Jacquin est élu.

Meuse : 2 sièges (scrutin majoritaire). À l’issue du premier tour, le sénateur LR sortant, Gérard Longuet est en tête avec 47,79% des voix. Franck Monnerville (DVD) occupera le second siège.

Morbihan : 3 sièges (scrutin proportionnel). Joël Labbé (EELV) est réélu. Muriel Jourda (LR) et Jacques Le Nay (UDI) deviennent sénateurs.

Moselle : 5 sièges (scrutin proportionnel). Jean-Louis Masson (DVD), François Grosdidier (LR) et Jean-Marc Todeschini (PS) ont été réélus. Christine Herzog et Jean-Marie Mizzon (DVD) ont été élus. 

Nièvre : 2 sièges (scrutin majoritaire). Nadia Sollogoub (DVD) et Patrice Joly (PS) ont été élus.

Nord : 11 sièges (scrutin proportionnel) : Patrick Kanner (PS) obtient son mandat avec Martine Filleul. L’UDI Valérie Letard emporte deux sièges avec l’élection d’Olivier Henno. Deux élus aussi chez les LR : Marc-Philippe Daubresse ainsi que Brigitte Lherbier. Eric Bocquet (Groupe communiste) obtient sa réélection et est rejoint par Michelle Gréaume. Enfin Dany Wattebled (Divers droite), Frédéric Marchand   (LREM) et Jean-Pierre Decool (Divers droite) complètent la liste finale.

Oise : 4 sièges (scrutin proportionnel). La sénatrice PS Laurence Rossignol est réélue. L’ancien député, Edouard Courtial (LR) est élu avec Nadège Lefebvre (LR).Olivier Paccaud (LR) est élu sur une liste dissidente.

Orne : 2 sièges (scrutin majoritaire). La sénatrice sortante (UDI) Nathalie Goulet est réélue, dès de le premier tour, avec 58,5% des suffrages. Sébastien Leroux (LR) est élu au second tour avec 59.43% des voix.

Pas-de-Calais : 7 sièges (scrutin proportionnel). ». Dominique Watrin (PCF) a  été réélu, de même que Jean-Marie Vanlerenberghe (UDI) et Jean-François Rapin (LR). Catherine Fournier (LR), Michel Dagbert et Sabine Van Heghe (PS), ainsi que Jean-Pierre Corbisez (DVG) font quant à eux leur entrée au Sénat. 

Puy-de-Dôme : 3 sièges (scrutin proportionnel). Le socialiste Jacques Bernard Magner a été réélu. Jean-Marc Boyer (LR) et Eric Gold (LREM) occuperont les deux autres sièges.

Pyrénées-Atlantiques : 3 sièges (scrutin proportionnel). La sénatrice PS sortante Frédérique Espagnac est réélue. Denise Saint-Pé (Modem) et Max Brisson (LR) sont également élus.

Hautes-Pyrénées : 2 sièges (scrutin majoritaire). Deux femmes sont élues. Maryse Carrère (RDG/ radical de gauche) a été élue au premier tour par 460 grands électeurs, avec 55,69% des voix. Viviane Artigalas (PS) est élue au deuxième tour avec 56.39% des voix.

Pyrénées-Orientales : 2 sièges (scrutin majoritaire). Le sénateur sortant, LR, François Calvet, est réélu dès le premier tour avec 52% des suffrages. Jean Sol (LR) l'emporte au deuxième tour, avec 49.64% devant la sortante Hermeline Malherbe (PS), qui a réuni 43.4% des voix.

Savoie : 1 siège (scrutin majoritaire) : élection partielle. C’est Martine Berthet (LR) qui a été élue pour remplacer Michel Bouvard, qui a démissionné en juin dernier.

Paris : 12 sièges (scrutin proportionnel). Le sénateur (LR) sortant, Pierre Charon est réélu ainsi que Philippe Dominati et Céline Boulay-Esperonnier, tous deux candidats (LR) sur une liste dissidente.  Catherine Dumas (LR), fait son retour au Sénat. Quatre sénateurs socialistes sont élus : Rémi Ferraud, Marie-Pierre de la Gontrie et les deux sortants, David Assouline et Marie-Noëlle Lienemann. Le sénateur communiste sortant, Pierre Laurent est réélu. La sénatrice écologiste Esther Benbassa garde son siège. Un autre candidat écologiste est aussi élu, il s’agit de Bernard Jomier. Enfin, un seul  sénateur pour La République en Marche est élu : Julien Bargeton.

Essonne : 5 sièges (scrutin proportionnel). Vincent Delahaye (UDI) a été réélu. Les autres sièges ont été pourvus par Jocelyne Guidez (UDI), les Républicains Jean-Raymond Hugonet et Laura Darcos, et Olivier Leonhardt (DVG).

Hauts-de-Seine : 7 sièges (scrutin proportionnel). Trois sénateurs sortants sont réélus : Roger Karoutchi (LR), Hervé Marseille (UDI) et André Gattolin (LREM). Philippe Pemezec (LR), Christine Lavarde (LR), Pierre Ouzoulias (Front de gauche) et Xavier Iacovelli (PS) sont les nouveaux sénateurs du département.

Seine-et-Marne : 6 sièges (scrutin proportionnel). Colette Mélot (LREM), Vincent Eblé (PS), Anne Chain-Larché et Pierre Cuypers (LR) ont été réélus. Les sièges ont été pourvus par Arnaud de Belenet (LREM) et Claudine Thomas (LR).

Seine-Saint-Denis : 6 sièges (scrutin proportionnel). Quatre sénateurs sont réélus : Gilbert Roger (PS), Éliane Assassi (PCF), Philipe Dallier (LR) et Vincent Capo-Canellas (UDI). La liste LR obtient un deuxième siège : il sera occupé par Anie Delmont-Koropoulis. Idem pour les communistes avec Fabien Gay.

Val-de-Marne : 6 sièges (scrutin proportionnel). La liste d'union de la gauche envoie trois sénateurs au palais du Luxembourg. La communiste Laurence Cohen est réélue, et siégera aux côtés de Pascal Savoldelli. Sophie Taillé-Polian (PS) forme la troisième élue. La droite conforte sa position avec la réélection de Christian Cambon (LR) et Catherine Procaccia (LR). L'UDI investit le département avec l'élection de Laurent Lafon.

Val-d’Oise : 5 sièges (scrutin proportionnel). Le sénateur Alain Richard (LREM) est réélu. Arnaud Bazin (LR), Jacqueline Eustache-Brinio (LR), Sébastien Meurant (DVD) et Rachid Temal (PS) font leur entrée à la Haute assemblée.

Yvelines : 6 sièges (scrutin proportionnel). Le président du Sénat Gérard Larcher (LR) a été réélu, de même que Sophie primas (LR). Les quatre autres sièges du départements seront occupés par les Républicains Alain Schmitz, Marta de Cidrac et Michel Laugier, ainsi que par Martin Lévrier.

Français établis hors de France : 6 sièges (scrutin proportionnel). Les Français établis hors de France seront représentés au Sénat par les socialistes Hélène Conway-Mouret et Jean-Yves Leconte, Joëlle Garriaud Maylam (LR) - tous trois réélus - ainsi que Ronan le Gleut, Jean-Pierre Bansard et Evelyne Renaud-Garabedian (DVD).

Guadeloupe :3 sièges (scrutin proportionnel). Dominique Théophile (LREM) a été élu, ainsi que Victorin Lurel et Victoire Jasmin, tous deux socialistes.

Martinique : 2 sièges (scrutin majoritaire). Maurice Antiste (DVG) a été réélu et Catherine Conconne (DVG) fait son entrée au Sénat.

La Réunion : 4 sièges (scrutin proportionnel). Nassimah Dindar (LUD), Jean-Louis Lagourgue (LUD), Viviane Malet (LUD) et  Michel Dennemont (LDVG) ont été élus.

Saint-Pierre et Miquelon : 1 siège (scrutin majoritaire). C'est Stéphane Artano qui a été élu sénateur.

Mayotte : 2 sièges (scrutin majoritaire). Le sénateur sortant Thani Mohamed Soilihi est réélu au second tour sous la bannière La République en marche (54.45%). Abdallah Hassani, membre du Mouvement pour le Développement de Mayotte (DVG), occupera le deuxième fauteuil du département (44.69%).

Nouvelle-Calédonie : 2 sièges (scrutin majoritaire). Pierre Frogier (LR) a été réélu avec 255 voix et Gérard Poadja (Calédonie ensemble, centre droit) a obtenu 258 voix sur 467 suffrages exprimés.

Dans la même thématique

Paris: Candidates for the upcoming European elections taking part in a debate hosted by BFMTV
5min

Politique

Immigration, économie, institutions : que propose le Rassemblement national dans son programme pour les élections européennes ?

Largement en tête des sondages, le parti de Jordan Bardella ne prône plus officiellement une sortie de l’Union européenne, pierre angulaire du programme présidentiel de Marine Le Pen jusqu’en 2017. Mais, avec un slogan plus consensuel, la feuille de route du Rassemblement national s’oppose toujours à bon nombre des compétences de Bruxelles, au nom de la souveraineté nationale.

Le

Sénatoriales 2017 : la carte des résultats en temps réel
3min

Politique

Européennes : L’Europe est « une foire d’empoigne entre brigands, créée par et pour les intérêts des capitalistes », dénonce Nathalie Arthaud

Tête de liste Lutte Ouvrière (LO), deux ans après avoir récolté 0.56% à la dernière élection présidentielle, l’enseignante en sciences économiques et sociales a dénoncé, au micro de Public Sénat, la « rapacité patronale », et sa volonté de « combattre cette société capitaliste, qui nous mène de crise en crise et de guerre en guerre ».

Le

Paris: Jordan Bardella  debate with France’s Prime Minister Gabriel Attal
5min

Politique

Sondage : après son débat avec Attal, Bardella au plus haut à 34% d’intentions de vote, Hayer recule encore

L’avance considérable prise par la tête de liste RN sur ses autres concurrents pour les élections européennes du 9 juin prochain se confirme dans le dernier relevé du baromètre d’Odoxa, réalisé par Mascaret* pour Public Sénat et la presse quotidienne régionale. Cette enquête d’opinion a été réalisée après le débat qui a opposé Jordan Bardella au Premier ministre Gabriel Attal le 23 mai. Dans le même temps, la majorité présidentielle continue de perdre du terrain dans les intentions de vote.

Le