Jean-Luc Melenchon en meeting a Pau

Sénatoriales 2023 : Emmanuel Maurel n’exclut pas d’être candidat

Elu député européen sur la liste LFI en 2019, l’animateur de la Gauche républicaine et socialiste pourrait se présenter aux sénatoriales. Il s’agit pour l’heure d’une hypothèse, sa décision n’étant pas encore prise.
François Vignal

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Il reste encore près de cinq mois avant les élections sénatoriales du 24 septembre, mais chaque parti prépare déjà le scrutin. Et le Palais du Luxembourg attire. Après Yannick Jadot, qui sera candidat pour EELV à Paris, un autre député européen réfléchit à changer de Parlement. C’est Emmanuel Maurel.

Si rien n’est encore décidé, celui qui a été élu député européen sur la liste LFI en 2019, n’écarte pas une candidature aux sénatoriales, a appris publicsenat.fr. Les choses sont encore en discussion, notamment avec les autres composantes de la gauche, et pour l’heure, rien n’est arrêté, que ce soit sur le principe même de sa candidature ou le département choisi pour se lancer. Il n’est pas non plus impossible qu’Emmanuel Maurel, qui est la tête de la Gauche républicaine et socialiste (GRS), soit à nouveau candidat aux européennes. Il en est à son deuxième mandat à Bruxelles.

A la Haute assemblée, la GRS dispose déjà d’une sénatrice, Marie-Noëlle Lienemann, avec qui Emmanuel Maurel a quitté le PS en octobre 2018. Sénatrice de Paris, elle siège au groupe communiste. Si elle ne se représentera pas dans la capitale, elle n’a pas totalement exclu d’être candidate ailleurs. Sa décision pourrait influer sur celle d’Emmanuel Maurel.

Dans la même thématique

Le President de la republique visite le salon international de l’agriculture
5min

Politique

Salon de l’agriculture : le grand débat, « un échec historique pour la communication de l’Élysée »

Face au tollé provoqué par l’invitation des Soulèvements de la Terre à un grand débat avec les acteurs du monde agricole, l’exécutif rétropédale et plaide une « erreur ». La FNSEA, rejointe par d’autres organisations conviées, refuse une telle rencontre. À la veille de l’ouverture du Salon de l’agriculture, le « coup politique » tenté par Emmanuel Macron semble avoir du plomb de l’aile.

Le

Paris: Macron visiting the 59th edition of the International Agriculture Fair
9min

Politique

Le Salon de l’agriculture, du « Casse-toi, pauv' con » à l’œuf jeté sur Macron, une terre fertile en prises de bec

Temps fort de la vie politique, le Salon international de l’agriculture est aussi un terrain favorable aux accrochages, avec des élus et responsables politiques à portée d’engueulade. Le tout sous l’objectif des caméras. Dans un contexte de remobilisation du monde agricole, la 60e édition du « SIA » s’annonce sous haute tension. Retour sur les incidents et autres bousculades qui ont marqué ses allés ces dernières années.

Le

Sénatoriales 2023 : Emmanuel Maurel n’exclut pas d’être candidat
4min

Politique

Salon de l’agriculture : « Il y a un niveau de tension supérieur à celui qu’il y avait au moment des blocages », prévient Arnaud Rousseau

Invité de l’émission Extra Local, le patron de la FNSEA confirme qu’il ne participera pas au grand débat souhaité par l’Élysée en ouverture du Salon de l’agriculture. Point de blocage : l’invitation des Soulèvements de la Terre à la table des discussions. Pour Arnaud Rousseau, « ce n’est pas la manière de sortir de cette crise de manière constructive ».

Le