Sénatoriales : les grands électeurs sont élus ce vendredi

Sénatoriales : les grands électeurs sont élus ce vendredi

Dimanche 24 septembre, lors des élections sénatoriales, 170 sénateurs seront élus au suffrage universel indirect par un collège de grands électeurs. La plupart de ces derniers sont désignés ce vendredi par l’ensemble des conseils municipaux.
Public Sénat

Par Alexandre Poussart et Pierre de Boissieu

Temps de lecture :

3 min

Publié le

Mis à jour le

La moitié du Sénat (170 sénateurs) va être renouvelée le dimanche 24 septembre lors des élections sénatoriales. Les sénateurs seront élus au suffrage universel indirect par un collège d’environ 75 000 grands électeurs.

Grands électeurs : 95 % de délégués municipaux

Dans chaque département (circonscription) le collège de grands électeurs se compose des sénateurs et des députés élus dans le département, des conseillers départementaux et régionaux, et de 95 % de délégués des conseils municipaux. Ce vendredi, les conseils municipaux vont élire leurs délégués.

Des délégués pour les communes de moins de 9 000 habitants

Le nombre de grands électeurs désignés par commune est fixé en fonction du nombre d’habitants. Pour les communes de moins de 9 000 habitants les conseillers municipaux désignent : 1 délégué pour les conseils municipaux de 7 à 11 membres,  3 délégués pour les conseils de 15 membres, 5 délégués pour les conseils de 19 membres, 7 délégués pour les conseils de 23 membres, 15 délégués pour les conseils de 27 à 29 membres.

Dans les communes de moins de 1 000 habitants, l’élection des délégués se fait au scrutin majoritaire à deux tours. Pour toutes les communes de plus de 1 000 habitants, l’élection se déroule au scrutin proportionnel.

Communes de 9 000 à 30 000 habitants  : tous les conseillers municipaux sont grands électeurs

Pour les communes de 9 000 à 30 0000 habitants, tous les conseillers municipaux sont désignés grands électeurs. Seuls les conseillers municipaux étrangers communautaires (ressortissants des membres de l’Union européenne) ne peuvent pas composer ce collège électoral.

Des délégués supplémentaires pour les villes de plus de 30 000 habitants

Pour les communes de plus de 30 000 habitants, tous les conseillers municipaux sont désignés ainsi que des délégués supplémentaires en fonction de la population de la commune. Un délégué supplémentaire est désigné par tranche de 800 habitants au-dessus de 30 000 habitants. Par exemple, les 163 conseillers de Paris devront élire, ce vendredi, plus de 2 500 délégués supplémentaires.

Des listes de candidats désignées par affinités politiques

Les conseillers municipaux des grandes villes forment les listes de candidats pour devenir grands électeurs en fonction des affinités politiques au sein du conseil. Les centaines de candidats pour devenir délégués supplémentaires sont en général choisis dans les sections locales des partis politiques et en puisant dans les listes électorales. Si un grand électeur possède deux mandats (député et conseiller municipal), il représente deux voix mais doit donner sa seconde voix à une tierce personne.

A la suite de l’élection de ce vendredi, chaque préfet a jusqu’au vendredi 7 juillet pour publier les tableaux des grands électeurs sénatoriaux. Les candidats aux élections sénatoriales devront déposer leurs candidatures entre le 4 et le 8 septembre.


 

Dans la même thématique

Sénatoriales : les grands électeurs sont élus ce vendredi
4min

Politique

« C’est à gerber ! » : les propos d’Emmanuel Macron sur les personnes transgenres ne passent pas auprès de Mélanie Vogel

Au micro de Public Sénat, la sénatrice écologiste des Français de l’étranger s’est ulcérée des récents propos polémiques du chef de l’Etat à l’encontre du Nouveau Front Populaire (NFP), dont il a accusé de défendre une politique « immigrationniste » et de tenir des propos « complètement ubuesques » sur le changement d’état civil en mairie pour les personnes transsexuelles.

Le

Demonstration against the far right, Paris, France – 15 June 2024
8min

Politique

Programme du « Nouveau Front populaire » : l’épineuse question du chiffrage

Abrogation de la réforme des retraites, hausse des salaires, progressivité de la CSG… le coût supposé du programme présenté par le « Nouveau Front populaire » est pointé du doigt par les autres formations politiques, notamment les soutiens d’Emmanuel Macron. Les représentants des partis de gauche se sont réunis ce mercredi pour s’accorder sur un chiffrage commun.

Le