« Si Mélenchon arrive au second tour, ce sera une très bonne nouvelle », affirme le NPA

« Si Mélenchon arrive au second tour, ce sera une très bonne nouvelle », affirme le NPA

Ce matin, la porte-parole du NPA, Christine Poupin, et le candidat à l’élection présidentielle, Jacques Cheminade, étaient invités de Territoires d’Infos, sur Public Sénat et Sud Radio. La soutien de Philippe Poutou a affirmé que Jean-Luc Mélenchon n’était pas un adversaire. Quant au candidat de Solidarité et Progrès, il a rappelé qu’il était convaincu de l’imminence d’un « tsunami financier ».
Public Sénat

Par Alice Bardo

Temps de lecture :

3 min

Publié le

Mis à jour le

« Si Jean-Luc Mélenchon arrive au second tour, ce serait une très, très bonne nouvelle, confie Christine Poupin. Il n’est pas notre adversaire ». La porte-parole du NPA assure toutefois qu’avec Philippe Poutou, « les jeunes, les chômeurs et les salariés ont un candidat qui leur ressemble, qui parle comme eux et vit comme eux ». Elle condamne « l’extrême-droite de Le Pen, la droite-extrême de Fillon et le libéralisme de Macron ».

Elle a également réagi à l’arrestation, hier, de deux hommes soupçonnés de vouloir commettre un attentat visant les candidats à l’élection présidentielle, et plus particulièrement François Fillon, Marine Le Pen et Emmanuel Macron, dont la sécurité policière avait été renforcée. Elle garantit que Philippe Poutou n’a, lui, « pas de protection policière » mais « une protection militante ».

Christine Poupin regrette une « instrumentalisation politique » des attentats par le gouvernement, mais aussi par les candidats, à commencer par Marine Le Pen. Par ailleurs, au sujet des propos tenus par la candidate du Front national sur le Vél’d’Hiv, dont elle estime que la France « n’est pas responsable », elle constate que « l’extrême-droite montre son vrai visage en cette  fin de campagne. Marine Le Pen a repris les habits du père ». Et de conclure : « L’important c’est de faire reculer les idées défendues par Marine Le Pen. »

"Le Pen a repris les habits du père" selon Poupin
00:23

Quant aux idées du NPA, elle ne manque pas de les rappeler, à commencer par la lutte des classes. « C’est ce qui fait fonctionner la société »,  assure la porte-parole avant d’admettre que le parti a connu « une défaite idéologique face au libéralisme ».

« Macron m’a dit qu’il avait reculé » sur la réforme bancaire », confie Jacques Cheminade

 « Tous les ingrédients d’un nouveau krach sont là », assure Jacques Cheminade. Le candidat de la lutte contre l’occupation financière plaide pour une nouvelle Europe, libérée d’un euro qui « s’autodétruit ». A l’Union européenne, il veut substituer une « Europe des patries et des projets », avec un « marché unique du numérique ».  Et pour arriver à ce résultat, il propose de s’inspirer de la politique de la chaise vide du général de Gaulle, pour « créer un choc » : « La France ne doit plus faire du suivisme mais taper du poing sur la table ».

Le candidat pour la troisième fois à l’élection présidentielle fustige une « Europe de faux monnayeurs » et un « système financier et bancaire moribond ». Au passage, il en profite pour critiquer la « fausse réforme bancaire de Macron » lorsqu’il était ministre de l’Economie : « Il me l’a dit qu’il avait reculé », certifie t-il. Or selon lui pour créer de l’emploi, il faut des crédits publics et « pour en émettre, il faut une réforme bancaire ».

Cheminade au sujet de la réforme bancaire : "Macron a reculé, il me l'a dit"
00:34

Jacques Cheminade sait qu’il ne sera pas au second tour et prédit l’élection d’un « président sans majorité ». Il regrette également une campagne « confuse », où « le judiciaire et le politique s’entremêlent » et va même jusqu’à parler d’un « inceste ».  

Dans la même thématique

Headquarters of the office of Eric Ciotti, President of  ‘Les ReÃ’publicains’ in Nice.
9min

Politique

Pourquoi les LR vont exclure Eric Ciotti de la présidence du parti… une troisième fois ?

Alors que la justice a suspendu l’exclusion d’Eric Ciotti de la présidence des LR, les responsables du parti, opposés à l’alliance avec le RN, ont organisé la convocation d’un troisième bureau politique pour « effacer les vices de forme » et éviter toute contestation. Le rattachement financier des candidats aux législatives, autre enjeu, réserve aussi quelques surprises, renforçant la confusion chez les LR.

Le

Greece France Defense
8min

Politique

Législatives 2024 : dans les programmes, un flou autour des questions de défense

Avec les législatives anticipées, et des programmes politiques parfois préparés dans l’urgence, certains partis n’ont pas encore clarifié leur position sur les questions de défense. Tour d’horizon de ce que proposent les uns et les autres, au regard notamment de ce qui avait été défendu pendant la présidentielle et les élections européennes.

Le