SNCF : Élisabeth Borne juge que « le dialogue social paie »

SNCF : Élisabeth Borne juge que « le dialogue social paie »

Alors que le Sénat s’apprête à examiner le projet de réforme ferroviaire, la ministre des Transports se montre confiante.
Public Sénat

Temps de lecture :

1 min

Publié le

Le projet de loi de réforme ferroviaire arrive au Sénat ce mardi après avoir été adopté par l’Assemblée nationale. Face au mouvement social des cheminots – qui ont manifesté sous les fenêtres du palais de Luxembourg ce mardi – la ministre chargée des Transports apparaît sereine.

« Les syndicats qui ont été dans le dialogue social ont obtenu des avancées », affirme Élisabeth Borne en assurant « des avancées sur l’élargissement du volontariat, sur les garanties en termes de rémunération, sur une possibilité de retour d’option au statut » avaient obtenues.  

« Le gouvernement a annoncé une implication sans précédent en faveur du ferroviaire avec une reprise de 35 milliards de dette dans le quinquennat et des investissements supplémentaires », a ajouté Élisabeth Borne.  « Tous les éléments sont sur la table et maintenant chacun doit prendre ses responsabilités », a-t-elle conclu avant de se rendre en séance pour l’examen du texte devant les sénateurs.  

 

 

Dans la même thématique

France Macron
10min

Politique

Européennes : comment l’accord entre l’UDI et Renaissance se « deale » au plus haut niveau

Ce sera officiel lors d’un conseil national de l’UDI, le 23 mars, mais le principe a été acté au plus au niveau. Le parti centriste va faire liste commune avec Renaissance pour les élections européennes. Emmanuel Macron a reçu en début d’année le sénateur Hervé Marseille, patron de l’UDI, pour conclure l’accord. Reste à définir les places sur la liste. Pour l’UDI, le nom de l’ex-sénatrice Valérie Létard est cité…

Le