Sobriété : « C’est la mobilisation générale qui donnera des résultats », affirme Elisabeth Borne

Sobriété : « C’est la mobilisation générale qui donnera des résultats », affirme Elisabeth Borne

« Nous avons tous notre part à jouer. La sobriété est l’affaire de tous » affirme la première ministre, alors que le gouvernement a présenté son plan d’économie d’énergie. Une sobriété qui permettra au pays de passer l’hiver, mais qui s’inscrit aussi dans le temps long.
François Vignal

Par Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Limiter le chauffage à 19 degrés dans les appartements ou les bureaux, ballons d’eau chaude réglés à 55 degrés, renforcement du télétravail et des aides pour la rénovation des logements… Le gouvernement a présenté son plan de sobriété énergétique. Objectif : éviter les pénuries de gaz ou d’électricité et réduire l’empreinte carbone du pays, dans un contexte de guerre en l’Ukraine.

Lire aussi >> Plan de sobriété : plan d’urgence ou stratégie de long terme ?

« La sobriété s’est imposée comme une nécessité », a lancé ce jeudi la première ministre, Elisabeth Borne. « Ce n’est pas produire moins et faire le choix de la décroissance. C’est éviter les consommations inutiles et ne pas consommer tous au même moment. Ce sont des gestes parfois anodins et qui, à grande échelle, ont un impact considérable », a-t-elle défendu, ajoutant : « L’Etat doit montrer l’exemple, et avec lui, les collectivités, les entreprises et les citoyens doivent agir ensemble, chacun à la mesure de ses capacités. C’est la mobilisation générale qui donnera des résultats ».

Cette sobriété est aussi « un pilier de la planification écologique », soutient Elisabeth Borne, qui parle aussi de « pouvoir d’achat durable ». « La sobriété est là pour s’installer. C’est une opportunité pour nous, comme pour la société ». Et de conclure : « Nous avons tous notre part à jouer. C’est l’affaire de tous ».

Dans la même thématique

Sobriété : « C’est la mobilisation générale qui donnera des résultats », affirme Elisabeth Borne
3min

Politique

Crise agricole : « 80% des engagements sont tenus ou en passe d’être tenus », affirme Gabriel Attal

Interrogé par François Patriat, président du groupe RDPI (majorité présidentielle) au Sénat sur la crise agricole, le Premier Ministre a reconnu une situation difficile pour les agriculteurs français, déplorant « un malaise, une détresse, une exaspération qui vient de loin », tout en se réjouissant de la réponse apportée par le gouvernement à travers les 62 engagements promis lors de sa conférence de presse début février.

Le

Sobriété : « C’est la mobilisation générale qui donnera des résultats », affirme Elisabeth Borne
2min

Politique

Prix planchers dans l’agriculture : « Si on ne supprime pas la surtransposition des normes, le prix garanti sera un échec », estime Marine Le Pen

Ce 28 février, Marine Le Pen était en visite au Salon de l’agriculture. L’occasion pour la présidente du groupe RN à l’Assemblée de réagir aux dernières annonces d’Emmanuel Macron pour faire face à la crise agricole. Sans certaines conditions, elle estime que l’instauration de prix planchers pourrait conduire à « la ruine de l’agriculture ».

Le