Sondage : 53% des Français souhaitent l’abandon de la réduction des déficits

Sondage : 53% des Français souhaitent l’abandon de la réduction des déficits

Selon notre sondage Opinion Way pour Public Sénat, Les Échos et Radio Classique, réalisé dans le cadre de la venue  du commissaire européen, Pierre Moscovici dans l’émission l’« Épreuve de vérité », 53% des Français se prononcent pour une politique de relance quitte à abandonner les objectifs de réduction des déficits publics.
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Alors que la semaine dernière, la Cour des Comptes  a mis en garde le gouvernement, contre « tout relâchement » dans la gestion des finances publiques, du côté des Français, ce serait plutôt une injonction inverse qui émerge. Ils sont 44% parmi les personnes interrogées à vouloir poursuivre  la politique de réduction des déficits publics. 3% ne se prononcent pas et 53% se disent favorables à une politique de relance quittent à abandonner les objectifs fixés par le traité de Maastricht.

 Un sondage qui ne va pas forcément ravir l’invité de l’Épreuve de vérité, Pierre Moscovici. Le commissaire européen aux affaires économiques et financières a estimé il y a quelques semaines, qu’en la matière, la France devait montrer l’exemple.

Autre sujet d’actualité, l’optimisation fiscale pratiquée en Europe par les géants du net (Google, Facebook, Amazon…), communément appelés les GAFA. Ils sont 75% des Français interrogés à penser que  l’Union Européenne ne parviendra pas à empêcher l’optimisation fiscale. Seuls 24% y croient.

sondage2.jpg

Méthodologie :

Échantillon de 1047 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. L’échantillon a été constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères de sexe, d’âge, de catégorie socioprofessionnelle, de catégorie d’agglomération et de région de résidence.

Dans la même thématique

PARIS: Press conference by Jordan Bardella in front of the RN party headquarters.
4min

Politique

Elections législatives : les propositions du Rassemblement national sur l’immigration

Le 14 juin, Jordan Bardella a annoncé dans une interview au micro de BFMTV : « Si je deviens Premier ministre du pays au début du mois de juillet, je ferai de la question de l’immigration et du contrôle de nos frontières, l’une de mes priorités ». En vue des prochaines élections législatives, quelles sont les mesures figurant dans le programme du Rassemblement national en la matière ?

Le

FRA : ELECTIONS EUROPEENNES
4min

Politique

Législatives : « Une situation profondément antidémocratique », tance Pascal Savoldelli, qui demande le dégel du corps électoral

Le sénateur du Val-de-Marne a écrit au Président de la République pour demander le dégel du corps électoral, issu du décret de convocation des élections législatives, publié le 10 juin au Journal Officiel, le lendemain de la dissolution de l’Assemblée nationale. Une requête qui a cependant peu de chances d’aboutir pour des raisons de bonne administration.

Le