Sondage : 69% des sympathisants LR opposés à des listes communes avec LREM aux municipales

Sondage : 69% des sympathisants LR opposés à des listes communes avec LREM aux municipales

Pour Laurent Wauquiez, « c’est hors de question ». Le numéro 1 de LR ne veut pas d’alliance avec LREM pour les municipales de 2020. Selon notre enquête réalisée par OpinionWay pour Public Sénat, Les Échos et Radio Classique, à l’occasion de la venue ce lundi de la première vice-présidente de LR, Virginie Calmels, dans l’Épreuve de […]
Public Sénat

Par Public Sénat

Temps de lecture :

3 min

Publié le

Mis à jour le

Pour Laurent Wauquiez, « c’est hors de question ». Le numéro 1 de LR ne veut pas d’alliance avec LREM pour les municipales de 2020. Selon notre enquête réalisée par OpinionWay pour Public Sénat, Les Échos et Radio Classique, à l’occasion de la venue ce lundi de la première vice-présidente de LR, Virginie Calmels, dans l’Épreuve de vérité sur Public Sénat, les sympathisants LR sont sur la même ligne.

69% des personnes interrogées ne pensent pas que LR doit former des « listes communes » avec des candidats LREM aux municipales. Ils sont 31% à y être favorables. Pour l’ensemble des Français, 64% se disent opposés à des listes communes.

sondage_1.jpg

La question a été lancée après que Christophe Castaner, délégué général de LREM, a affirmé le 4 juin sur Public Sénat que son parti était « bien sûr » prêt à soutenir des maires sortants LR aux municipales, comme des socialistes. Mais ces rapprochements se feront sous conditions : il faudra être d’accord avec la politique d’Emmanuel Macron, lâcher son étiquette d’origine et adhérer à une charte des valeurs et à un volet programmatique (voir notre article sur le sujet).

Deuxième sujet de notre sondage : le niveau d’opposition du parti Les Républicains. 48% des sympathisants LR estiment que « Les Républicains doivent davantage s'opposer à l'action du gouvernement ». 30% pensent que « Les Républicains doivent conserver leur attitude actuelle face à l'action du gouvernement » et 20% que « Les Républicains doivent davantage soutenir l'action du gouvernement ».

Méthodologie :

Echantillon de 1004 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. L’échantillon a été constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères de sexe, d’âge, de catégorie socioprofessionnelle, de catégorie d’agglomération et de région de résidence.

L’échantillon a été interrogé par questionnaire auto-administré en ligne sur système CAWI (Computer Assisted Web Interview). Les interviews ont été réalisées du 6 au 7 juin 2018.

Pour les remercier de leur participation, les panélistes ont touché des incentives ou ont fait un don à l’association proposée de leur choix.

OpinionWay a réalisé cette enquête en appliquant les procédures et règles de la norme ISO 20252.

Les résultats de ce sondage doivent être lus en tenant compte des marges d'incertitude : 1,5 à 3 points au plus pour un échantillon de 1000 répondants.

Dans la même thématique

France Macron
10min

Politique

Européennes : comment l’accord entre l’UDI et Renaissance se « deale » au plus haut niveau

Ce sera officiel lors d’un conseil national de l’UDI, le 23 mars, mais le principe a été acté au plus au niveau. Le parti centriste va faire liste commune avec Renaissance pour les élections européennes. Emmanuel Macron a reçu en début d’année le sénateur Hervé Marseille, patron de l’UDI, pour conclure l’accord. Reste à définir les places sur la liste. Pour l’UDI, le nom de l’ex-sénatrice Valérie Létard est cité…

Le