Sondage: confiance en hausse pour Macron (+4) et Philippe (+8)

Sondage: confiance en hausse pour Macron (+4) et Philippe (+8)

La cote de confiance d'Emmanuel Macron (+4) et du Premier ministre Édouard Philippe (+8) s'est nettement renforcée en un mois,...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

La cote de confiance d'Emmanuel Macron (+4) et du Premier ministre Édouard Philippe (+8) s'est nettement renforcée en un mois, notamment auprès des proches de la droite et du centre, selon un sondage YouGov diffusé jeudi.

Avec 43% de jugements positifs sur son action, le chef de l’État améliore notamment son score auprès des centristes (+13 points) et des sympathisants Les Républicains (+12), mais perd en revanche auprès de ceux du PS et d'EELV (-9).

Près d'un Français interrogé sur deux (47%) pense qu'Emmanuel Macron a réussi son début de quinquennat, contre 30% d'un avis contraire et 23% sans opinion, selon cette enquête pour le Huffington Post et Cnews.

Édouard Philippe comble pour sa part son déficit de notoriété et gagne 8 points en un mois à 39%, avec un gain de 19 points auprès des seuls proches de la droite et de 15 auprès de ceux du centre. Contrairement au chef de l’État, le Premier ministre progresse également auprès des sympathisants PS et écologistes (+4).

La confiance dans le gouvernement s'affirme également, avec 38% (+5) des personnes interrogées favorables à son action et 57% (+6) qui le croient "prêt à prendre des décisions impopulaires si elle sont bonnes pour le pays".

Au palmarès des personnalités politiques, Nicolas Hulot arrive largement en tête avec 36% (+5) d'opinions positives (plusieurs réponses possibles). Le ministre de la transition écologique devance Jean-Luc Mélenchon (25%, -2), Alain Juppé (24%, +2) et Marine Le Pen (21%, -3).

Enquête réalisée en ligne du 28 au 30 juin auprès de 1.016 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas. Marge d'erreur de 1,4 à 3,1 points.

Dans la même thématique

Paris: Illustrations Assemblee nationale
6min

Politique

Faire une trêve politique pendant les JO : « C’est le cache-sexe du blocage politique de l’Assemblée » 

Gérard Larcher a demandé une « trêve politique » pendant les Jeux olympiques et paralympiques. Alors qu’aucun groupe politique ne dispose de majorité absolue à l’Assemblée nationale et que le président de la République n’a toujours pas nommé de Premier ministre, l’idée ne fait pas l’unanimité chez les présidents de groupes du Sénat, même si une trêve de fait risque bien de s’imposer.

Le

Defile militaire du 14 juillet – 14 TH July military parade during French national day
5min

Politique

Ministres démissionnaires et députés : la séparation des pouvoirs va-t-elle être malmenée ?

La démission du gouvernement Attal va être acceptée par le chef de l’Etat sûrement demain, juste avant l’ouverture de la XVIIe législature jeudi, à l’Assemblée nationale où siégeront des membres du gouvernement élus ou réélus députés. Mais alors que la gauche peine à s’accorder pour proposer le nom d’un candidat à Matignon, le gouvernement démissionnaire est parti pour durer quelques semaines, au risque de mordre sur le principe de la séparation des pouvoirs.

Le

Paris: Melenchon, Chikirou and Bompard arriving at the National Assembly
2min

Politique

La France Insoumise «  suspend » les négociations du NFP pour Matignon, accusant le PS de « blocage »

Dans un communiqué de ce lundi après-midi, la France Insoumise annonce se retirer des négociations. La gauche ne parvient pas à s’accorder sur le nom d’un candidat du Nouveau Front Populaire à envoyer à Matignon. Les Insoumis se refusent à une reprise des discussions tant qu’une candidature unique pour la présidence de l’Assemblée n’a pas été décidée. Très critique envers le Parti Socialiste, le communiqué l’accuse de « mettre un veto à toute candidature issue du Nouveau Front Populaire, dans le seul but d’imposer la sienne ».

Le