Paris: Debate on the right-to-die bill

Sondage : entre 190 et 220 députés pour le RN et ses alliés, après les désistements d’entre deux tours

A quelques jours du second tour des élections législatives, le dernier sondage réalisé par l’institut Harris-Interactive et Toluna pour M6, Challenges et RTL, réalisé après les premiers désistements, fait une projection comprise entre 190 et 220 députés pour le RN et ses alliés. Moins que la majorité relative sortante. Ensemble pour la République est crédité de 110 à 135 sièges, 159 à 183 sièges pour le Nouveau Front Populaire.
Rédaction Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

C’est la première projection en sièges réalisée après la fin du dépôt des candidatures pour le deuxième tour des élections législatives. Le dernier sondage réalisé par l’institut Harris-Interactive et Toluna pour M6, Challenges et RTL fait état d’un net reflux pour le Rassemblement national dans la nouvelle assemblée dont le nombre de députés est compris entre 190 et 220 sièges, les élus soutenus par Éric Ciotti compris. Le 28 juin dernier, avant le premier tour, le même institut avait estimé la majorité Rassemblement nationale entre 220 à 260 députés, sans compter les élus du Rassemblement des droites d’Éric Ciotti qui, eux, étaient évalués entre 20 et 35 sièges.
Face au RN, Le Nouveau Front populaire formerait un groupe de 159 à 183 députés, tandis que la coalition Ensemble constituerait le troisième groupe de l’Assemblée nationale avec 110 à 135 sièges.

Capture

44 % des personnes interrogées déclarent voter pour s’opposer au Nouveau Front populaire, dans les circonscriptions où un candidat est présent au second tour. 44 % pour s’opposer à Renaissance et à la majorité présidentielle, lorsque c’est un candidat de la majorité qui est présent au second tour et 40 % veulent voter pour s’opposer au RN.

36 % des sondés souhaitent que le RN remporte les élections législatives, seulement 19 % pour la majorité sortante, et 26 % pour le Nouveau Front Populaire.

Plus de 4 Français sur 10 (42 %) estiment qu’aucune de ces formations politiques n’aura la majorité absolue à l’Assemblée nationale, tandis que 35 % estiment que le Rassemblement National l’atteindra (69 % auprès de leurs électeurs), et seulement 14 % pour le Nouveau Front Populaire.

A noter que la participation n’a pas été mesurée dans cette enquête.

Méthodologie

Enquête réalisée en ligne du 02 au 03 juillet 2024 après la fin du dépôt des candidatures au deuxième tour en préfecture. Cette étude a été réalisée sur la base de l’offre réelle en circonscriptions. Échantillon de 3 383 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, dont 3 008 personnes inscrites sur les listes électorales françaises. Méthode des quotas et redressement appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle, région et comportement électoral antérieur de l’interviewé(e).

 

Pour aller plus loin

Dans la même thématique

Paris: Illustrations Assemblee nationale
6min

Politique

Faire une trêve politique pendant les JO : « C’est le cache-sexe du blocage politique de l’Assemblée » 

Gérard Larcher a demandé une « trêve politique » pendant les Jeux olympiques et paralympiques. Alors qu’aucun groupe politique ne dispose de majorité absolue à l’Assemblée nationale et que le président de la République n’a toujours pas nommé de Premier ministre, l’idée ne fait pas l’unanimité chez les présidents de groupes du Sénat, même si une trêve de fait risque bien de s’imposer.

Le

Defile militaire du 14 juillet – 14 TH July military parade during French national day
5min

Politique

Ministres démissionnaires et députés : la séparation des pouvoirs va-t-elle être malmenée ?

La démission du gouvernement Attal va être acceptée par le chef de l’Etat sûrement demain, juste avant l’ouverture de la XVIIe législature jeudi, à l’Assemblée nationale où siégeront des membres du gouvernement élus ou réélus députés. Mais alors que la gauche peine à s’accorder pour proposer le nom d’un candidat à Matignon, le gouvernement démissionnaire est parti pour durer quelques semaines, au risque de mordre sur le principe de la séparation des pouvoirs.

Le

Paris: Melenchon, Chikirou and Bompard arriving at the National Assembly
2min

Politique

La France Insoumise «  suspend » les négociations du NFP pour Matignon, accusant le PS de « blocage »

Dans un communiqué de ce lundi après-midi, la France Insoumise annonce se retirer des négociations. La gauche ne parvient pas à s’accorder sur le nom d’un candidat du Nouveau Front Populaire à envoyer à Matignon. Les Insoumis se refusent à une reprise des discussions tant qu’une candidature unique pour la présidence de l’Assemblée n’a pas été décidée. Très critique envers le Parti Socialiste, le communiqué l’accuse de « mettre un veto à toute candidature issue du Nouveau Front Populaire, dans le seul but d’imposer la sienne ».

Le