Sondage: Fillon en chute libre, Macron en recul, Hamon s’envole

Sondage: Fillon en chute libre, Macron en recul, Hamon s’envole

Emmanuel Macron reste en tête des personnalités suscitant le plus de soutien ou de sympathie, mais est en recul, tandis que François Fillon...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Emmanuel Macron reste en tête des personnalités suscitant le plus de soutien ou de sympathie, mais est en recul, tandis que François Fillon dégringole et que Benoît Hamon s'envole, selon un sondage Odoxa rendu public mardi.

Le candidat d'En marche!, en baisse de trois points, suscite toujours le plus d'adhésion (37%), devant Alain Juppé (35%, +1), selon ce baromètre mensuel réalisé pour L'Express, la presse régionale et France Inter.

Benoît Hamon, qui a remporté la primaire organisée par le PS le 29 janvier, se hisse à la troisième place à 33%, au même niveau que Jean-Luc Mélenchon (+1), en gagnant dix points.

Benoît Hamon le 9 février 2017 à Guéret dans la Creuse
Benoît Hamon le 9 février 2017 à Guéret dans la Creuse
AFP/Archives

Autant de points perdus pour François Fillon, le candidat de la droite, toujours dans la tourmente de l'affaire des emplois présumés fictifs de sa femme, qui chute à 22% (-10). Chez les seuls sympathisants de droite, il perd même 14 points à 63% d'adhésion.

La présidente du Front national, Marine Le Pen, concède de son côté un point (25%), derrière François Bayrou (30%, +2).

Le sondage montre par ailleurs que le chef de l'Etat François Hollande gagne un point de popularité avec 21% de personnes interrogées qui le jugent bon président, le Premier ministre Bernard Cazeneuve restant quasi stable avec 40% d'opinions positives (-1).

Emmanuel Macron le 13 février 2017 à Alger
Emmanuel Macron le 13 février 2017 à Alger
AFP

Sondage réalisé sur internet les 8 et 9 février auprès d'un échantillon représentatif de 1.001 personnes, selon la méthode des quotas.

Les baromètres sur les cotes de confiance donnent une indication de l'état des rapports de force et des dynamiques au jour de la réalisation du sondage.

Dans la même thématique

France Macron
10min

Politique

Européennes : comment l’accord entre l’UDI et Renaissance se « deale » au plus haut niveau

Ce sera officiel lors d’un conseil national de l’UDI, le 23 mars, mais le principe a été acté au plus au niveau. Le parti centriste va faire liste commune avec Renaissance pour les élections européennes. Emmanuel Macron a reçu en début d’année le sénateur Hervé Marseille, patron de l’UDI, pour conclure l’accord. Reste à définir les places sur la liste. Pour l’UDI, le nom de l’ex-sénatrice Valérie Létard est cité…

Le