Sondage : Hollande, principal responsable des difficultés actuelles du PS, pour 4 Français sur 10

Sondage : Hollande, principal responsable des difficultés actuelles du PS, pour 4 Français sur 10

Le nom du chef de l’État est invoqué en première position, selon un sondage Opinion Way pour Public Sénat, Les Échos et Radio Classique. Les Français se montrent par ailleurs partagés sur le positionnement que devrait adopter le PS vis-à-vis du gouvernement.
Public Sénat

Par Public Sénat

Temps de lecture :

3 min

Publié le

Mis à jour le

Alors que les candidatures pour la direction du Parti socialiste se multiplient, notre sondage hebdomadaire pour l’Épreuve de Vérité s’est penché sur les origines de la crise du PS. Selon cette enquête Opinion Way réalisée pour Public Sénat, Les Échos et Radio Classique, 39% des personnes interrogées estiment que François Hollande (et la politique qu’il a menée durant son quinquennat) est le principal responsable des difficultés actuelles du PS.

Ils sont légèrement moins nombreux (37%) à penser que ce sont les dirigeants actuels du parti, « qui n’ont pas de projet alternatif à la politique du gouvernement », qui sont en cause. 21% des Français pointent plutôt l’action des frondeurs, qui n’ont pas soutenu François Hollande et ses ministres. 3% ne se prononcent pas.

Les sympathisants de gauche imputent surtout la crise aux dirigeants actuels

Chez les sympathisants de gauche, en revanche, le rôle de François Hollande est cité en dernière position (28%). Pour eux, les principaux responsables sont les dirigeants actuels du parti (39%), suivis des frondeurs du quinquennat précédent (30%).

Sur le positionnement politique que devrait adopter le PS, les Français se montrent partagés. 48% estiment qu’il devrait soutenir la politique menée par Emmanuel Macron, quand 47% sont d’avis qu’il devrait s’y opposer (5% ne se prononcent pas).

Les sympathisants de gauche sont, eux, 67% à attendre du PS une politique d’opposition, contre 30% pour une politique de soutien (3% ne se prononcent pas).

Le sondage a été réalisé les 10 et 11 janvier 2018, par questionnaire auto administré en ligne, auprès d’un échantillon de 1024 personnes représentatif de la population français âgée de 18 ans et plus. L’échantillon a été constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères de sexe, d’âge, de catégorie socioprofessionnelle, de catégorie d’agglomération et de région de résidence. Pour un échantillon de 1.000 personnes, la marge d’erreur est comprise entre 1,5 et 3 points.

Dans la même thématique

Operation Wuambushu a Mayotte : Demolition en cours d’un vaste bidonville – Operation Wuambushu in Mayotte: Ongoing demolition of a vast slum
8min

Politique

« Mayotte place nette » : « La première opération était de la communication et la deuxième sera de la communication », dénonce le sénateur Saïd Omar Oili

Le gouvernement a annoncé ce mardi 16 avril le lancement du dispositif « Mayotte place nette », un an après le maigre bilan de l’opération baptisée « Wuambushu ». Saïd Omar Oili, sénateur de Mayotte, regrette le manque de communication du gouvernement avec les élus du département et met en doute l’efficacité de ce « Wuambushu 2 ».

Le

Paris : Question time to the Prime Minister Gabriel Attal
6min

Politique

100 jours à Matignon : « La stratégie Attal n’a pas tenu toutes ses promesses », analyse Benjamin Morel

Le Premier ministre marquera jeudi le passage de ces cent premiers jours au poste de chef du gouvernement. Si Gabriel Attal devait donner un nouveau souffle au deuxième quinquennat d’Emmanuel Macron, sa stratégie n’est néanmoins pas payante car il « veut en faire trop sans s’investir fortement sur un sujet », selon Benjamin Morel, maître de conférences en droit public.

Le

ILLUSTRATION : Carte Electorale
4min

Politique

Elections européennes 2024 : comment se déroule le scrutin ?

Tous les citoyens des pays de l’Union Européenne ne votent pas au même moment. Du 6 au 9 juin, ils se rendront aux urnes pour élire 720 députés au Parlement européen. Public Sénat vous explique tout sur ce scrutin, essentiel pour l’avenir de l’Europe.

Le