Sondage : les aides sociales n’incitent pas à la recherche d’emploi pour 55% des Français

Sondage : les aides sociales n’incitent pas à la recherche d’emploi pour 55% des Français

Alors que le gouvernement entretient le flou sur ses intentions sur les aides sociales, une majorité de Français estime que ces dernières n’encouragent pas un retour des chômeurs à l’emploi, selon une enquête réalisée par OpinionWay pour Public Sénat, Les Échos et Radio Classique.
Public Sénat

Par Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Gérald Darmanin, le ministre de l’Action et des Comptes publics, avait estimé le 29 mai qu’il y avait en France « trop d’aides sociales » et que la France devait « revoir ce système social », et notamment des aides, qui ne sont « pas incitatives » pour sortir du chômage. Le locataire de Bercy avait même évoqué l’existence de « trappes à inactivité ».

Notre Question politique de la semaine a voulu connaître l’état de l’opinion. 55% des Français estiment que les aides sociales n’incitent pas les chômeurs à chercher un emploi, 43% étant de l’avis contraire (2% ne se prononcent pas), selon une enquête réalisée par OpinionWay pour Public Sénat, Les Échos et Radio Classique.

Cette position semble en majorité partagé chez les sympathisants des Républicains (66%) et du Front national (66%), et encore davantage chez ceux de la République en marche (68%). 52% des Français qui s’affirment sans préférence partisane sont également de cet avis.

À gauche, en revanche, les sympathisants du Parti socialiste (57%) et ceux de la France insoumise ou du Parti communiste (55%) rejettent majoritairement cette thèse.

Le sondage a été réalisé du 30 mai au 1er juin 2018, par questionnaire auto-administré en ligne, auprès d’un échantillon de 1068 personnes représentatif de la population français âgée de 18 ans et plus. L’échantillon a été constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères de sexe, d’âge, de catégorie socioprofessionnelle, de catégorie d’agglomération et de région de résidence. Pour un échantillon de 1.000 personnes, la marge d’erreur est comprise entre 1,5 et 3 points.

Dans la même thématique

France Macron
10min

Politique

Européennes : comment l’accord entre l’UDI et Renaissance se « deale » au plus haut niveau

Ce sera officiel lors d’un conseil national de l’UDI, le 23 mars, mais le principe a été acté au plus au niveau. Le parti centriste va faire liste commune avec Renaissance pour les élections européennes. Emmanuel Macron a reçu en début d’année le sénateur Hervé Marseille, patron de l’UDI, pour conclure l’accord. Reste à définir les places sur la liste. Pour l’UDI, le nom de l’ex-sénatrice Valérie Létard est cité…

Le