Sondage: Mélenchon et Fillon se rapprochent de Le Pen et Macron, en baisse

Sondage: Mélenchon et Fillon se rapprochent de Le Pen et Macron, en baisse

Jean-Luc Mélenchon et François Fillon réduisent l'écart les séparant de Marine Le Pen et Emmanuel Macron, en baisse, au premier...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Jean-Luc Mélenchon et François Fillon réduisent l'écart les séparant de Marine Le Pen et Emmanuel Macron, en baisse, au premier tour de l'élection présidentielle, selon les intentions de vote calculées par Ipsos Sopra Steria- Game Changers dans un sondage diffusé vendredi.

Toujours en tête avec chacun 22% d'intentions de vote, les candidats d'En Marche! et du Front national perdent tous les deux deux points en moins d'une semaine, selon cette enquête pour Le Monde à dix jours du scrutin.

Jean-Luc Mélenchon continue sa percée avec 20% d'intentions de vote (+1,5) et François Fillon atteint 19% (+1), pouvant venir se mêler à la bataille pour le second tour.

Les quatre principaux candidats se tiennent désormais en trois points, dans la marge d'erreur pour ce genre d'enquête.

Le socialiste Benoît Hamon est crédité de 7,5% des intentions de vote (-0,5), le souverainiste Nicolas Dupont-Aignan de 3,5% (stable). Le trotskiste Philippe Poutou 2% (+0,5), le centriste Jean Lassalle 1,5% (+1) et François Asselineau 1,5% également (+0,5).

Les autres candidats sont crédités de moins de 1%. 10% des personnes se disant certaines de voter n'ont pas exprimé d'intentions de vote.

L'indice de participation au premier tour est évalué à 66% du corps électoral, sans changement par rapport à la précédente enquête des 7 au 9 avril. Et 66% (+6) des électeurs "certains d'aller voter" considèrent désormais leur choix définitif.

Le nombre des indécis diminue. La sûreté du vote en faveur de Marine Le Pen (85%, +6) et François Fillon (80%, +1) se renforce, mais aussi celle des électeurs d'Emmanuel Macron fortement (68%, +13), de Jean-Luc Mélenchon (66%, +6) et de ceux de Benoît Hamon (57%, +14).

Enquête réalisée en ligne les 12 et 13 avril auprès de 1.509 personnes inscrites sur les listes électorales, dont 927 certaines de voter et exprimant une intention de votes, selon la méthode des quotas. Marge d'erreur de 0,9 à 3,3 points.

Les intentions de vote ne constituent pas une prévision de résultats, elles donnent une indication des rapports de force et des dynamiques au jour de la réalisation du sondage.

Dans la même thématique

Paris : Deux policiers blesses par balle comissariat 13 eme arrondissment
4min

Politique

Sécurité : que proposent les grands blocs politiques pour les élections législatives ?

Ce lundi 14 juin, la campagne pour les élections législatives s’est ouverte, et les programmes des principales forces politiques ont été dévoilés. La sécurité est au cœur du débat et suscite une attention tout particulière au sein de l’opinion publique. Petit aperçu des différentes propositions et promesses sur ce sujet clivant entre les partis.

Le

Rentree scolaire Ecole Primaire Maternelle Saint-Philippe a Nice
7min

Politique

Législatives anticipées : que proposent les trois blocs sur l’éducation ?

Après le pouvoir d’achat, la sécurité et l’immigration, l’éducation divise les différents candidats aux élections législatives. Si le programme gouvernemental sur l’école est bien connu, les deux autres blocs politiques en lice pour les élections législatives prônent des mesures radicalement opposées.

Le

Paris : Auditions au MEDEF
6min

Politique

Législatives : ces sénateurs tentés par la ligne Ciotti/Bardella

Depuis l’alliance annoncée entre Éric Ciotti et Jordan Bardella aux élections législatives, les sénateurs du groupe LR du Sénat font officiellement bloc derrière la ligne d’autonomie définie par le bureau politique du parti. Mais dans cette campagne éclair, certains expriment leurs divergences. Après les 7 juillet, elles pourraient bien s’accentuer.

Le