Sondage : pour 53% des Français, les inégalités ont augmenté depuis l’élection d’Emmanuel Macron

Sondage : pour 53% des Français, les inégalités ont augmenté depuis l’élection d’Emmanuel Macron

Selon notre sondage Opinion Way pour Public Sénat, Les Échos et Radio Classique, réalisé dans le cadre de la venue dans l’émission l’« Épreuve de vérité » de Julien Denormandie, secrétaire d’État auprès du ministre de la Cohésion des territoires, une majorité de Français estime que les inégalités ont augmenté depuis l’élection d’Emmanuel Macron.
Public Sénat

Par Alice Bardo

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Alors qu’Emmanuel Macron ne cesse d’être qualifié de « Président des riches » au fil des réformes engagées par le gouvernement, le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux, a affirmé hier, dans une tribune publiée dans Le Parisien, que le « combat des droits de l’homme pauvre » était « au cœur » du combat du gouvernement. Une déclaration qui contraste avec l’avis d’une majorité de Français puisque 53% d’entre eux estiment que les inégalités ont augmenté depuis l’élection du chef de l’État, quand seulement 5% considèrent qu’elles ont diminué et 40% qu’elles n’ont pas évolué, selon notre sondage Opinion Way pour Public Sénat, Les Échos et Radio Classique.

sondage_inegalites.jpg

64% des Français estiment que l’argent consacré à la politique du logement est suffisant mais mal employé

Près de deux mois après la présentation du projet de loi « évolution du logement, de l’aménagement et du numérique » (ELAN) par le ministre de la Cohésion des territoires, Jacques Mézard, et son secrétaire d’État, Julien Denormandie, qui est l’invité de l’émission « L’Épreuve de vérité » ce soir sur Public Sénat, 64% des Français estiment que l’État consacre suffisamment d’argent à la politique du logement mais que cet argent est mal employé. Le texte prévoit notamment de « construire plus, mieux et moins cher » et de « faire évoluer le logement social » avec entre autres, la construction de 40 000 logements « très sociaux » destinés à des « publics prioritaires » selon le secrétaire d’État, interrogé hier sur RTL.                                                                                                     

logement_sondage.jpg

Méthodologie : échantillon de 1 004 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus et constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères de sexe, d’âge, de catégorie socioprofessionnelle, de catégorie d’agglomération et de région de résidence. L’échantillon a été interrogé par le questionnaire auto-administré en ligne sur système CAWI (Computer Assisted Web Interview) les 23 et 24 mai 2018.

Dans la même thématique

Reception de la presse internationale à l’Elysee, a l’occasion des Jeux de Paris 2024
9min

Politique

Interview d’Emmanuel Macron sur les JO : « Il va s’en servir comme d’une métaphore sur le climat politique » 

Ce mardi 23 juillet au soir, Emmanuel Macron va s’exprimer pour la première fois depuis les élections législatives, lors d’une interview pour France Télévisions et Radio France. L’occasion pour lui d’expliciter « la trêve olympique et politique » qu’il a appelée hier de ses vœux. Alors quels sont les enjeux de cette intervention ?  

Le

Sondage : pour 53% des Français, les inégalités ont augmenté depuis l’élection d’Emmanuel Macron
4min

Politique

Lutte anti-drone pour les JO : « Une priorité » pour Attal, sur laquelle les sénateurs ont alerté

A trois jours de l’ouverture de Jeux Olympiques, le premier ministre démissionnaire s’est rendu à la base militaire de Villacoublay pour se faire présenter le dispositif anti-drone. Et a révélé qu’il y a déjà « 6 drones interceptés en moyenne chaque jour » aux abords des sites olympiques. Un sujet sur lequel les sénateurs ont alerté depuis longtemps l’exécutif.

Le