Sondage présidentielle: Mélenchon incarne le mieux la gauche

Sondage présidentielle: Mélenchon incarne le mieux la gauche

Les Français pensent que Jean-Luc Mélenchon est le candidat à l'élection présidentielle qui incarne le mieux "les idées et les...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Les Français pensent que Jean-Luc Mélenchon est le candidat à l'élection présidentielle qui incarne le mieux "les idées et les valeurs de la gauche", selon un sondage Ifop publié par le Journal du Dimanche (JDD).

Les sondés sont 44% à penser que le candidat de la France insoumise incarne le mieux "les idées et les valeurs de la gauche". Benoît Hamon arrive en 2e position (31%) suivi par Emmanuel Macron (21%). Deux pour cent des personnes interrogées ne se prononcent pas (NSP).

A la question de savoir si les sondés souhaiteraient "qu'avant le premier tour de l'élection Jean-Luc Mélenchon et Benoît Hamon nouent une alliance", ils sont 43% à la souhaiter, 56% à ne pas la souhaiter et 1% ne se prononcent pas.

Quant à la personnalité de Jean-Luc Mélenchon, 77% des personnes interrogées le pensent "honnête" (22% ne le pensent pas et 1% NSP), 76% estiment "qu'il est proche des préoccupations des Français" (24% sont d'un avis contraire et 1% sans opinion).

Quarante-neuf pour cent pensent qu'il "est capable de réformer le pays" (51% ne le pensent pas et 1% NSP), 46% estiment qu'il "a la stature d'un président de la République" tandis que 54% sont d'un avis contraire et 1% ne se prononcent pas.

Enfin, Jean-Luc Mélenchon inquiète 62% des sondés (38% sont d'un avis contraire et 1% NSP).

Enquête réalisée par téléphone du 31 mars au 1er avril 2017 auprès d'un échantillon de 1.002 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus selon la méthode des quotas.

Dans la même thématique

Paris: Illustrations Assemblee nationale
4min

Politique

Législatives 2024 : les moments clés de la semaine

La XVIIe législature s’ouvre cette semaine. Les députés vont élire le prochain président ou présidente de l’Assemblée nationale mais également les postes du Bureau. La démission du gouvernement Attal devra être acceptée par le chef de l’Etat avant l’ouverture de la session parlementaire, pour que les 18 ministres élus ou réélus députés puissent participer au vote. Public Sénat détaille pour vous le calendrier de ces prochains jours à l’Assemblée.

Le