Sortie de l’euro: Le Pen attendra les élections allemande et italienne

Sortie de l’euro: Le Pen attendra les élections allemande et italienne

Marine Le Pen, candidate du FN à l'élection présidentielle, a dit mardi souhaiter attendre l'issue des élections prévues en...
Public Sénat

Temps de lecture :

1 min

Publié le

Marine Le Pen, candidate du FN à l'élection présidentielle, a dit mardi souhaiter attendre l'issue des élections prévues en Allemagne et en Italie avant de "négocier le retour à une monnaie nationale".

En cas d'élection à l'Elysée, "le référendum (en France) aura lieu dans les six mois, étant entendu que s'il faut qu'il y ait un mois de plus, ça n'a pas d'importance puisque que dans le calendrier de mes négociations, les négociations sur l'euro auront lieu en réalité à la fin de ces six mois pour attendre l'élection allemande et l'élection italienne", a déclaré Mme Le Pen sur Sud Radio et Public Sénat.

Pour la présidente du parti d'extrême droite, "il est évident que pour pouvoir négocier sur le retour à une monnaie nationale, il faut attendre les échéances allemande et italienne pour savoir avec quelle majorité on va négocier".

Les élections législatives allemandes sont programmées le 24 septembre. En Italie, le terme de la législature est début 2018.

Dans la même thématique

Paris: French President Emmanuel Macron delivers a speech during a press conference
8min

Politique

Tendre la main à de nouvelles alliances : les limites du nouveau pari d’Emmanuel Macron

Pour éviter à l’extrême droite d’arriver à Matignon, Emmanuel Macron se dit prêt aux compromis, avec à la clef « une fédération de projets pour gouverner ». « Le projet peut être modifié substantiellement », assure l’entourage du Président, où on affirme que « quelqu’un comme Raphaël Glucksmann, évidemment, pourrait avoir sa place ». Mais faire une alliance des « socio-démocrates » aux « gaullistes » reste pour le moins incertain et risqué.

Le