Sortir de l’état d’urgence, « une folie psychologique » pour Gilbert Collard

Sortir de l’état d’urgence, « une folie psychologique » pour Gilbert Collard

Gilbert Collard, secrétaire national du Rassemblement Bleu Marine, était l’invité de Territoires d’Infos sur Public Sénat et Sud Radio jeudi matin. Il s’est montré particulièrement offensif à l’égard des médias, fustigeant un « système » qui le « dégoûte ». Sur le terrain sécuritaire, il milite pour le maintien de l’état d’urgence et le rétablissement d’une police de proximité, armée.
Public Sénat

Par Alice Bardo

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

« Une folie psychologique », c’est ainsi que Gilbert Collard qualifie les propos tenus par le ministre de la Justice Jean-Jacques Urvoas, qui affirmait hier que les conditions étaient réunies pour sortir de l’état d’urgence. « C’est un peu comme si on provoquait les terroristes », ajoute le député du Gard, l’air effaré.  Pour appuyer sa position, il mentionne à plusieurs reprises le principe de précaution. « La violence est partout », justifie t-il. François Hollande vient d'ailleurs d'annoncer que l'état d'urgence serait maintenu jusqu'au 14 juillet prochain.

Cette violence, Gilbert Collard la condamne tout particulièrement lorsqu’elle est dirigée contre les forces de l’ordre. Des « agressions systématiques » qui constituent « les ingrédients d’une guerre civile », selon le député. Il rejoint ainsi la position de Louis Aliot, vice-président du Front National, qui évoquait la possibilité d’un tél évènement il y a deux jours.

« Il faut une police de proximité armée d’un pistolet, d’un sifflet et d’une matraque. », propose l’élu FN en guise de réponse au climat qu’il dénonce. Il estime que la suppression par Gaston Deferre des commissariats de quartier a été « une erreur monumentale ». « Il faut tout simplement rétablir un peu d’ordre », conclut t-il. 

« Des comportements de flics d’Ancien Régime »

Interrogé au sujet de l’exclusion par le Front National du conseiller régional ayant tenu des propos négationnistes dans le documentaire « La face cachée du Front National » diffusé hier soir sur C8, Gilbert Collard provoque : « Nous avons des Mehdi Meklat et il faut les virer tout de suite, ce que Marine a décidé de faire. » L’occasion pour le député de fustiger  les médias : « La manière dont C8 se comporte, dont ce reportage est fait, c’est des comportements de flics d’Ancien Régime ! »

Gilbert Collard à propos du documentaire diffusé sur C8 : "Des comportements de flics d'Ancien Régime"
02:39

Le député n’épargne pas Patrick Drahi. Mais il ajoute : « Il n’y a pas que chez Drahi qu’il y a des salauds ! » Il cite France Info, France Inter et Libération. Dans sa lancée, il dénonce des « complicités de journalistes contre le Front », et même une « propagande » menée contre le parti d’extrême-droite. 

Finalement, Gilbert Collard se réjouit de ce qu’il estime être un acharnement des médias contre le FN. « Si je n’étais pas au Front, cela me donnerait envie d’y aller », affirme t-il. En cette période électorale, l’élu FN est confiant : « On est dans la situation du glissement de terrain politique.»  Une assurance qui n’a pas été écorchée par la défaite de Geert Wilders : « S’il pleut aux Pays-Bas, il fait beau ici. » Cela reste à confirmer le 23 avril prochain.

Dans la même thématique

Sortir de l’état d’urgence, « une folie psychologique » pour Gilbert Collard
3min

Politique

« La France aux abonnés absents le mois où tout se joue dans l’Union » selon l’eurodéputé socialiste Christophe Clergeau

Alors que la montée de l’extrême droite en Europe a été limitée aux élections européennes (quelques dizaines de sièges de gagnés pour les groupes de droite radicale sur les 720 du Parlement européen), le score du Rassemblement national et de Reconquête (37% des voix au total) en France représente un séisme politique en France mais aussi dans l’Union européenne. Le Premier ministre polonais et pro-européen Donald Tusk, malgré la victoire de son parti dimanche contre la droite ultraconservatrice du PiS (Droit et Justice), a fait part de « sa terrible tristesse » après l’annonce de la victoire de l’extrême droite en France.

Le

France : Conference de presse Nouveau Front Populaire
6min

Politique

Le programme des 100 premiers jours du « Nouveau Front populaire » 

Pouvoir d’achat, salaire, énergie, Gaza… Le « Nouveau Front populaire », qui rassemble les principaux partis de gauche, a dévoilé les mesures-clés de son programme commun de gouvernement en cas d’accession au pouvoir à l’issue des législatives anticipées.

Le

France : Conference de presse Nouveau Front Populaire
5min

Politique

Nouveau Front populaire : la répartition des circonscriptions est bouclée, les partis désignent leurs candidats

Dans la soirée de jeudi, le Parti socialiste, la France insoumise, le Parti communiste et les Ecologistes, ainsi que plusieurs autres petits partis de gauche, ont scellé leur accord, actant la naissance du Nouveau Front populaire pour faire face au Rassemblement National. Dépassées, donc, les querelles sur les répartitions des circonscriptions. Pourtant, plusieurs cas posaient problème.

Le