Soupçons d’emplois fictifs: deux collaboratrices de Fillon entendues

Soupçons d’emplois fictifs: deux collaboratrices de Fillon entendues

La secrétaire particulière de François Fillon Sylvie Fourmont et son attachée parlementaire Anne Faguer ont été entendues jeudi à...
Public Sénat

Temps de lecture :

3 min

Publié le

Mis à jour le

La secrétaire particulière de François Fillon Sylvie Fourmont et son attachée parlementaire Anne Faguer ont été entendues jeudi à Nanterre par les policiers dans l'enquête sur des soupçons d'emploi fictif visant Penelope Fillon, ont constaté des journalistes de l'AFP.

Sylvie Fourmont, 56 ans, et Anne Faguer, 31 ans, sont arrivées aux alentours de 14H30 au siège de l'Office central de lutte contre les infractions financières et fiscales (OCLCIFF) pour y être entendues. Elles l'ont quitté peu après 19H00.

Depuis une semaine, les auditions se succèdent après les révélations du Canard enchaîné sur les emplois présumés fictifs de l'épouse de François Fillon, en tant qu'assistante parlementaire et à la Revue des Deux Mondes.

Dans sa déclaration à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique, l'ancien Premier ministre déclare Sylvie Fourmont comme une de ses collaboratrices parlementaires, employée comme "assistante". Elle a également été cheffe du secrétariat particulier de François Fillon, lorsqu'il était à Matignon.

Dans la biographie consacrée à l'ancien Premier ministre "François Fillon, coulisses d'une ascension" (L'Archipel, 2007), l'ex-journaliste Christine Kelly, entendue la semaine passée par les enquêteurs, présente Sylvie Fourmont comme "la plus ancienne de ses collaborateurs".

"C'est la seule femme du premier cercle. Elle a travaillé avec lui à la mairie de Sablé, et l'a accompagné dans tous ses ministères", déclare Christine Kelly, pour qui, Sylvie Fourmont "est la +mémoire+ et la gardienne du temps de François Fillon", selon des éléments de son livre.

Anne Faguer a travaillé au côté de François Fillon au cabinet du Premier ministre d'octobre 2011 à mai 2012. Elle est assistante parlementaire du député Fillon depuis juillet 2012.

Le parquet national financier a ouvert la semaine dernière une enquête pour "détournement de fonds publics, abus de biens sociaux et recel de ces délits". L'enquête porte désormais aussi sur les emplois comme assistants parlementaires de deux enfants du candidat de la droite à la présidentielle.

Mercredi, c'était Marc Joulaud, suppléant de François Fillon à l'Assemblée nationale, qui a rémunéré Penelope Fillon comme assistante parlementaire pendant plusieurs années, qui avait été entendu à l'OCLCIFF. L'ex-directeur de la Revue des Deux Mondes Michel Crépu et son propriétaire, Marc Ladreit de Lacharrière, avaient été convoqués plus tôt.

Dans la même thématique

Strasbourg : European Parliament session
6min

Politique

Européennes 2024 : que disent les derniers sondages sur les tendances ?

Jordan Bardella reste toujours loin devant, quand Valérie Hayer peine à contenir la dynamique de Raphaël Glucksmann. Le candidat PS/Place Publique talonne de plus en plus la liste de la majorité présidentielle. Manon Aubry pour LFI progresse un peu, quand François-Xavier Bellamy est plus ou moins stable.

Le