Stade de France : « Gérald Darmanin n’a pas expliqué où se situent les dysfonctionnements », estime Philippe Bas

Stade de France : « Gérald Darmanin n’a pas expliqué où se situent les dysfonctionnements », estime Philippe Bas

Le sénateur LR, Philippe Bas n’a pas été vraiment convaincu par l’audition de Gérald Darmanin, invité à s’expliquer ce mercredi sur les failles du dispositif de sécurité de la finale de la Ligue des Champions.
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

« Il (Gérald Darmanin) a dit des choses exactes mais il n’a pas expliqué profondément où se situent les dysfonctionnements. On a affaire toujours à une communication gouvernementale qui est presque exclusivement sur la défensive », a analysé Philippe Bas à la sortie de l’audition où le ministre des Sports, d’Amélie Oudéa-Castéra et le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin étaient invités à s’exprimer sur les causes des débordements aux abords du Stade de France, lors finale de la ligue des champions samedi soir.

L’ancien président de la commission d’enquête Benalla regrette que le gouvernement « ne fasse pas sur lui-même cet effort de vérité ». Sans ça, « il ne pourra améliorer pour l’avenir l’organisation de ce genre d’évènement et il faut qu’il le fasse », appuie-t-il.

Alors que plusieurs sénateurs demandent la mise en place d’une commission d’enquête sur cet évènement, Philippe Bas n’écarte pas cette éventualité. « C’est notre travail de pousser plus loin nos investigations […] Il est bon que les autres acteurs qui ont été mis en cause par le gouvernement puissent apporter leurs explications. C’est une œuvre démocratique », juge-t-il.

Lire notre article. Stade de France : polémique sur les chiffres, dysfonctionnements….Revivez l’audition de Gérald Darmanin devant le Sénat

Dans la même thématique

Brussels Special European Council – Emmanuel Macron Press Conference
3min

Politique

Élections européennes : avant son discours de la Sorbonne, l’Élysée se défend de toute entrée en campagne d’Emmanuel Macron

Ce jeudi 25 avril, le président de la République prononcera un discours sur l’Europe à la Sorbonne, sept ans après une première prise de parole. Une façon de relancer la liste de Valérie Hayer, qui décroche dans les sondages ? L’Élysée dément, affirmant que ce discours n’aura « rien à voir avec un meeting politique ».

Le

Stade de France : « Gérald Darmanin n’a pas expliqué où se situent les dysfonctionnements », estime Philippe Bas
8min

Politique

IA, simplification des formulaires, France Services : Gabriel Attal annonce sa feuille de route pour « débureaucratiser » les démarches administratives

En déplacement à Sceaux ce mardi dans une maison France Services, quelques minutes seulement après avoir présidé le 8e comité interministériel de la Transformation publique, le Premier ministre a annoncé le déploiement massif de l’intelligence artificielle dans les services publics, ainsi que la simplification des démarches. Objectif ? Que « l’Etat soit à la hauteur des attentes des Français ».

Le

Brussels Special European Council – Renew Europe
10min

Politique

Européennes 2024 : avec son discours de la Sorbonne 2, Emmanuel Macron « entre en campagne », à la rescousse de la liste Hayer

Emmanuel Macron tient jeudi à la Sorbonne un discours sur l’Europe. Si c’est le chef de l’Etat qui s’exprime officiellement pour « donner une vision », il s’agit aussi de pousser son camp, alors que la liste de la majorité patine dans les sondages. Mais il n’y a « pas un chevalier blanc qui va porter la campagne. Ce n’est pas Valérie Hayer toute seule et ce ne sera même pas Emmanuel Macron tout seul », prévient la porte-parole de la liste, Nathalie Loiseau, qui défend l’idée d’« un collectif ».

Le