Suppression de l’ISF et création de la « flat tax » : « Une erreur terrible » selon Eric Bocquet

Suppression de l’ISF et création de la « flat tax » : « Une erreur terrible » selon Eric Bocquet

Eric Bocquet, sénateur communiste, signataire de l’appel lancé par Libération, a rappelé que le gouvernement faisait « une erreur » en pariant sur le fait que les plus riches réinjecteront des capitaux dans l’économie, avec la suppression de l’ISF.
Public Sénat

Par Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Signataire de l’appel lancé par le journal « Libération » pour demander au gouvernement de « rendre public l’impact de ses mesures fiscales sur les Français les plus riches », Eric Bocquet, sénateur communiste du Nord martèle que la suppression de l’ISF et la création de la « flat tax » sont « une erreur terrible » : « Ce gouvernement ne sait pas comment se dépêtrer de cette affaire de l’ISF » explique-t-il, au micro de « Sénat 360 ».

Alors que Bruno Le Maire, le ministre de l’économie, a répondu aux signataires que le montant rendu aux mille premiers contributeurs français, représentera 400 000 millions d’euros,  Eric Bocquet n’en démord pas : « C’est très loin du compte (…)

Et je voudrais que ce gouvernement s’intéresse aussi aux 3250 familles françaises les plus riches de ce pays qui ont 150 milliards d’euros dans les territoires offshore dans le monde. Voilà, une source qu’il faudrait regarder de très très près ».

Interrogé sur le pari d’Emmanuel Macron de miser sur le fait que les plus riches vont réinjecter ces capitaux dans l’économie, le sénateur du Nord est catégorique : « Dans la vie, on n’a pas vérifié que ces dispositifs avaient ramené cet argent mis de côté, dans les territoires offshore notamment, dans l’économie réelle (…) On persiste dans l’erreur à faire croire que l’argent fuirait l’impôt, alors que tous les pays de l’Union européenne sont concernés par ces problèmes d’évasion fiscale ». Et  de poursuivre : « La fiscalité c’est le sens que l’on veut donner à une société. La solidarité, construire un monde civilisé ça passe par un impôt juste, progressif, auquel personne n’échappe, pour construire le monde dont on a besoin et répondre à tous les besoins de l’humanité. »

Dans la même thématique

Suppression de l’ISF et création de la « flat tax » : « Une erreur terrible » selon Eric Bocquet
7min

Politique

Européennes : « La tentation d’un pacte brun, à la fois sur l’écologie et les idéologies, nous menace », alerte l’écologiste David Cormand

Dans la dernière ligne droite de la campagne des européennes, trois candidats, chacun à la seconde place de leur liste, sont venus sur le plateau d’Extra Local : Céline Imart pour la liste LR, David Cormand pour la liste des Ecologistes et Guillaume Peltier pour Reconquête. Ils se sont exprimés notamment sur l’immigration, la future présidence de la Commission européenne ou le nucléaire.

Le

French Prime Minister Gabriel Attal visit in Valence
7min

Politique

Délinquance des mineurs : après l’avoir supprimée, le gouvernement veut réintroduire la comparution immédiate

Un peu plus d’un mois après ses annonces destinées à « renouer avec les adolescents et juguler la violence », Gabriel Attal a esquissé des nouvelles pistes sur la justice pénale des mineurs qu’il souhaite voir intégrer dans un projet de loi d’ici la fin de l’année, notamment la possibilité d’être jugé à partir de 16 ans en comparution immédiate. Une procédure qui avait été supprimée lors de la réforme de la justice pénale des mineurs en 2021.

Le