Temps de parole: le CSA pointe un déséquilibre en faveur de François Fillon

Temps de parole: le CSA pointe un déséquilibre en faveur de François Fillon

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) a estimé mercredi que le temps de parole et d'antenne de François Fillon était ...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) a estimé mercredi que le temps de parole et d'antenne de François Fillon était "anormalement élevé" et a demandé aux chaînes de veiller à l'équilibre pour les autres candidats.

Le CSA précise dans un communiqué qu'il est "conscient des circonstances particulières de la couverture médiatique de la campagne de ce candidat", mais il se dit "préoccupé de la possibilité pour les autres candidats de bénéficier d'ici la fin de la période d'une exposition équilibrée au regard du principe d'équité".

Le régulateur "demande instamment aux éditeurs d'y veiller".

Depuis le 1er février, date du début de la période électorale, et jusqu'au 10 avril, les chaînes doivent respecter l'équité, c'est-à-dire tenir compte de la représentativité et du poids de chaque parti.

Cette équité concerne à la fois le temps de parole des candidats, mais aussi de leurs soutiens, et des chroniques ou sujets qui parlent d'eux, sauf s'ils sont explicitement défavorables.

Ainsi dans l'affaire de Penelope Fillon, seuls les sujets qui ne sont pas explicitement défavorables au candidat de la droite ont été comptabilisés.

A partir du 20-21 mars, date de publication de la liste des candidats par le Conseil constitutionnel, cette règle est renforcée car l'équité des temps de parole et d'antenne doit aussi s'apprécier à "conditions de programmations comparables" (même tranche horaire, etc.)

Le CSA estime mercredi qu'"à moins de 15 jours de la fin de la première période d'équité", "la part des temps de parole et d'antenne de M. Fillon est anormalement élevée".

Dans la même thématique

Temps de parole: le CSA pointe un déséquilibre en faveur de François Fillon
3min

Politique

« La France aux abonnés absents le mois où tout se joue dans l’Union » selon l’eurodéputé socialiste Christophe Clergeau

Alors que la montée de l’extrême droite en Europe a été limitée aux élections européennes (quelques dizaines de sièges de gagnés pour les groupes de droite radicale sur les 720 du Parlement européen), le score du Rassemblement national et de Reconquête (37% des voix au total) en France représente un séisme politique en France mais aussi dans l’Union européenne. Le Premier ministre polonais et pro-européen Donald Tusk, malgré la victoire de son parti dimanche contre la droite ultraconservatrice du PiS (Droit et Justice), a fait part de « sa terrible tristesse » après l’annonce de la victoire de l’extrême droite en France.

Le

France : Conference de presse Nouveau Front Populaire
6min

Politique

Le programme des 100 premiers jours du « Nouveau Front populaire » 

Pouvoir d’achat, salaire, énergie, Gaza… Le « Nouveau Front populaire », qui rassemble les principaux partis de gauche, a dévoilé les mesures-clés de son programme commun de gouvernement en cas d’accession au pouvoir à l’issue des législatives anticipées.

Le

France : Conference de presse Nouveau Front Populaire
5min

Politique

Nouveau Front populaire : la répartition des circonscriptions est bouclée, les partis désignent leurs candidats

Dans la soirée de jeudi, le Parti socialiste, la France insoumise, le Parti communiste et les Ecologistes, ainsi que plusieurs autres petits partis de gauche, ont scellé leur accord, actant la naissance du Nouveau Front populaire pour faire face au Rassemblement National. Dépassées, donc, les querelles sur les répartitions des circonscriptions. Pourtant, plusieurs cas posaient problème.

Le