Tribune de militaires : Adrien Quatennens appelle Emmanuel Macron à s’exprimer

Tribune de militaires : Adrien Quatennens appelle Emmanuel Macron à s’exprimer

« Il est le chef des armées, c’est à lui de le faire » : le député (La France insoumise) Adrien Quatennens, a appelé, ce 10 mai dans Audition publique, le chef de l’Etat à réagir alors qu’une nouvelle tribune rédigée par des militaires a été publiée dans Valeurs actuelles.
Public Sénat

Par Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Une « guerre civile » qui « couve ». Pour la deuxième fois en l’espace de trois semaines, une tribune signée par des militaires, cette fois en activité, a été publiée dans Valeurs Actuelles. Anonymes, ils dénoncent « le chaos et la violence » et appellent l’exécutif, les parlementaires et les officiers à assurer la « survie du pays ». Plus de 160 000 signatures ont été apposées en signe de soutien, selon un décompte de l’AFP.

Invité de l’émission Audition publique (Public Sénat, LCP-Assemblée nationale, Le Figaro Live), le député la France insoumise Adrien Quatennens a condamné sévèrement cette nouvelle initiative. « L’air de guerre civile qui couve en France, c’est notamment le fait de l’action de ces militaires, de ce qu’ils disent et écrivent », a-t-il réagi, dénonçant la « lâcheté de l’anonymat » mais aussi une opération « fomentée politiquement » par l’hebdomadaire et « les réseaux d’extrême droite qui sont derrière ».

Emmanuel Macron « doit prendre ses responsabilités »

Le député du Nord a, en parallèle, regretté l’attitude de l’exécutif, qu’il considère comme n’étant « pas à la hauteur de ce qu’il faudrait faire ». Au même moment, Jean Castex qualifiait la tribune de « manœuvre politique » de « l’extrême droite », dans une interview à paraître dans Le Parisien. Adrien Quatennens a encouragé l’Elysée à réagir. « Emmanuel Macron, il faudrait qu’il s’en souvienne, est le chef des armées […] Il doit prendre ses responsabilités ». Le parlementaire, proche de Jean-Luc Mélenchon, a estimé que le chef de l’Etat devait intervenir, non seulement, pour les « rappeler à l’ordre », mais aussi pour adresser des « sanctions ». « Un militaire est là pour servir et obéir, pas pour intervenir dans le débat politique », a-t-il martelé.

Saluant l’engagement du général Lecointre, chef d’Etat-Major des armées, lors de la publication de la première tribune, Adrien Quatennens a rappelé que les signataires ne devaient être pas confondus avec la totalité des militaires. « Ces militaires ne représentent pas l’armée républicaine », a-t-il insisté.

Dans la même thématique

Tribune de militaires : Adrien Quatennens appelle Emmanuel Macron à s’exprimer
7min

Politique

Européennes : « La tentation d’un pacte brun, à la fois sur l’écologie et les idéologies, nous menace », alerte l’écologiste David Cormand

Dans la dernière ligne droite de la campagne des européennes, trois candidats, chacun à la seconde place de leur liste, sont venus sur le plateau d’Extra Local : Céline Imart pour la liste LR, David Cormand pour la liste des Ecologistes et Guillaume Peltier pour Reconquête. Ils se sont exprimés notamment sur l’immigration, la future présidence de la Commission européenne ou le nucléaire.

Le

French Prime Minister Gabriel Attal visit in Valence
7min

Politique

Délinquance des mineurs : après l’avoir supprimée, le gouvernement veut réintroduire la comparution immédiate

Un peu plus d’un mois après ses annonces destinées à « renouer avec les adolescents et juguler la violence », Gabriel Attal a esquissé des nouvelles pistes sur la justice pénale des mineurs qu’il souhaite voir intégrer dans un projet de loi d’ici la fin de l’année, notamment la possibilité d’être jugé à partir de 16 ans en comparution immédiate. Une procédure qui avait été supprimée lors de la réforme de la justice pénale des mineurs en 2021.

Le