Trottinettes en libre-service : « L’interdiction n’est pas la solution », selon Christophe Béchu

Trottinettes en libre-service : « L’interdiction n’est pas la solution », selon Christophe Béchu

Le ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires a désapprouvé fortement la consultation organisée par la ville de Paris sur l’interdiction des trottinettes électriques en libre-service dans la capitale.
Guillaume Jacquot

Par Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

« Pour ou contre les trottinettes en libre-service à Paris ? » C’est la question de la consultation qui était proposée ce dimanche à Paris, et à laquelle les électeurs ont répondu massivement « contre », à 89 %. Le scrutin, inédit sous sa forme, a peu mobilisé, avec 7,46 % de participation seulement. Il a cependant une valeur politique puisque la maire Anne Hidalgo s’était engagée à « appliquer » la décision des électeurs. Ce vote local fait en tout cas grincer des dents au gouvernement. Invité ce 3 avril d’Audition publique, l’émission politique de Public Sénat et LCP-AN, en partenariat avec Le Figaro Live, Christophe Béchu « pense que l’interdiction n’est pas la solution ».

Le ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, y voit une « solution de facilité », et préconise d’encadrer ce mode de déplacement, qui s’est développé dans les grandes agglomérations. Ce proche d’Edouard Philippe ajoute que l’interdiction interviendrait « peu de temps » après les premiers encadrements, instaurés dans la loi d’orientation des mobilités, au début de l’année 2020. « Je suis surpris qu’on aille proposer une mesure d’interdiction à quelque chose qui me semble appartenir au panel des options de mobilité dont on a besoin pour diminuer la place de la voiture. »

Dans la même thématique

Trottinettes en libre-service : « L’interdiction n’est pas la solution », selon Christophe Béchu
7min

Politique

Européennes : « La tentation d’un pacte brun, à la fois sur l’écologie et les idéologies, nous menace », alerte l’écologiste David Cormand

Dans la dernière ligne droite de la campagne des européennes, trois candidats, chacun à la seconde place de leur liste, sont venus sur le plateau d’Extra Local : Céline Imart pour la liste LR, David Cormand pour la liste des Ecologistes et Guillaume Peltier pour Reconquête. Ils se sont exprimés notamment sur l’immigration, la future présidence de la Commission européenne ou le nucléaire.

Le

French Prime Minister Gabriel Attal visit in Valence
7min

Politique

Délinquance des mineurs : après l’avoir supprimée, le gouvernement veut réintroduire la comparution immédiate

Un peu plus d’un mois après ses annonces destinées à « renouer avec les adolescents et juguler la violence », Gabriel Attal a esquissé des nouvelles pistes sur la justice pénale des mineurs qu’il souhaite voir intégrer dans un projet de loi d’ici la fin de l’année, notamment la possibilité d’être jugé à partir de 16 ans en comparution immédiate. Une procédure qui avait été supprimée lors de la réforme de la justice pénale des mineurs en 2021.

Le