Ukraine : Sébastien Lecornu annonce le déploiement d’une compagnie de véhicules blindés et d’un escadron de chars Leclerc en Roumanie

Ukraine : Sébastien Lecornu annonce le déploiement d’une compagnie de véhicules blindés et d’un escadron de chars Leclerc en Roumanie

Auditionné à propos du budget de son ministère, Sébastien Lecornu a souhaité profiter de ce moment pour annoncer au Sénat la décision du Président de la République de déployer des troupes supplémentaires en Roumanie et de « renforcer notre posture de défense » en Lituanie et en Estonie. Des déploiements décidés dans le cadre de l’OTAN, qui s’échelonneront d’octobre à novembre, a précisé le ministre de la Défense.
Public Sénat

Par Louis Molier-Sabet

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Dans le cadre de l’OTAN, il était prévu depuis plusieurs mois de renforcer la présence militaire française dans de nombreux territoires de l’est de l’Europe. Dès le début du conflit en Ukraine, des soldats ont été déployés en Roumanie, notamment. Lors d’une audition devant le Sénat ce mardi à propos des crédits consacrés à la Défense dans le budget 2023, Sébastien Lecornu a souhaité « rendre compte au Sénat d’une décision que le Président de la République a pris hier au soir sur proposition du chef d’Etat-major des armées, au regard de la situation sur le flanc oriental, et de la violence dans laquelle les combats s’inscrivent en Ukraine dans cette guerre menée par la Fédération de Russie. »

« Nous allons continuer à renforcer notre posture de défense en Lituanie et en Estonie »

Le ministre de la Défense a ainsi fait part « à la représentation nationale, et donc aux Français » de la décision du chef de l’Etat de « rehausser notre posture défensive sur le flanc est de l’Europe en déployant une compagnie renforcée de véhicules blindés de combat d’infanterie en Roumanie, ainsi qu’un escadron de chars Leclerc. » La décision ne constitue pas une rupture dans l’action de l’armée française jusqu’alors, puisque Sébastien Lecornu a bien tenu à rappeler que la France « continuait, dans le cadre de ses missions de défense et de dissuasion, d’accompagner ces pays, notamment la Roumanie, présente dans l’alliance de l’OTAN. »

Par ailleurs, « nous allons continuer à renforcer notre posture de défense en Lituanie, dans laquelle des Rafale seront déployés et en Estonie, où une compagnie d’infanterie légère renforcée sera également déployée dans les tout prochains jours », a ajouté le ministre de la Défense. Le calendrier de ces déploiements s’étalera sur les mois d’octobre et de novembre, a-t-il enfin précisé.

Dans la même thématique

Paris: Candidates for the upcoming European elections taking part in a debate hosted by BFMTV
5min

Politique

Immigration, économie, institutions : que propose le Rassemblement national dans son programme pour les élections européennes ?

Largement en tête des sondages, le parti de Jordan Bardella ne prône plus officiellement une sortie de l’Union européenne, pierre angulaire du programme présidentiel de Marine Le Pen jusqu’en 2017. Mais, avec un slogan plus consensuel, la feuille de route du Rassemblement national s’oppose toujours à bon nombre des compétences de Bruxelles, au nom de la souveraineté nationale.

Le

Ukraine : Sébastien Lecornu annonce le déploiement d’une compagnie de véhicules blindés et d’un escadron de chars Leclerc en Roumanie
3min

Politique

Européennes : L’Europe est « une foire d’empoigne entre brigands, créée par et pour les intérêts des capitalistes », dénonce Nathalie Arthaud

Tête de liste Lutte Ouvrière (LO), deux ans après avoir récolté 0.56% à la dernière élection présidentielle, l’enseignante en sciences économiques et sociales a dénoncé, au micro de Public Sénat, la « rapacité patronale », et sa volonté de « combattre cette société capitaliste, qui nous mène de crise en crise et de guerre en guerre ».

Le

Paris: Jordan Bardella  debate with France’s Prime Minister Gabriel Attal
5min

Politique

Sondage : après son débat avec Attal, Bardella au plus haut à 34% d’intentions de vote, Hayer recule encore

L’avance considérable prise par la tête de liste RN sur ses autres concurrents pour les élections européennes du 9 juin prochain se confirme dans le dernier relevé du baromètre d’Odoxa, réalisé par Mascaret* pour Public Sénat et la presse quotidienne régionale. Cette enquête d’opinion a été réalisée après le débat qui a opposé Jordan Bardella au Premier ministre Gabriel Attal le 23 mai. Dans le même temps, la majorité présidentielle continue de perdre du terrain dans les intentions de vote.

Le