Un ex-membre de la campagne de Hamon mis en examen pour viol

Un ex-membre de la campagne de Hamon mis en examen pour viol

Le conseiller régional d'Ile-de-France Gilbert Cuzou, ex-membre de l'équipe de campagne de Benoît Hamon, a été mis en examen...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Le conseiller régional d'Ile-de-France Gilbert Cuzou, ex-membre de l'équipe de campagne de Benoît Hamon, a été mis en examen vendredi par un juge d'instruction pour viol et agressions sexuelles, a-t-on appris de son avocat.

Placé en garde à vue mardi, Gilbert Cuzou, 34 ans, est visé par cinq plaintes de militantes du Parti socialiste qui ont participé de près ou de loin à la campagne présidentielle de l'ancien candidat socialiste Benoît Hamon.

Il a été présenté vendredi à un juge d'instruction qui l'a mis en examen pour viol, agressions sexuelles et harcèlement sexuel et viol, et l'a placé sous contrôle judiciaire, a indiqué son avocat Me Philippe Ohayon. L'enquête se poursuit sous l'égide de deux magistrats instructeurs.

Interrogé par l'AFP, l'avocat a mis en garde contre toute précipitation. "On est dans le microcosme du parti socialiste, qui est tout autant un réseau affectif que politique. Les faits sont donc complexes et nécessitent de vraies investigations. Le contrôle judiciaire est logique", a-t-il déclaré.

Une enquête préliminaire avait été ouverte en octobre après le dépôt de deux premières plaintes.

Dans la foulée, Gilbert Cuzou avait été exclu de son groupe politique au conseil régional, Alternative écologiste et sociale (AES), qu’il avait intégré quelques jours plus tôt. "Les faits décrits sont graves. (...) Cette exclusion durera le temps que la justice se prononce", avait expliqué à l'époque le président du groupe AES, Mounir Satouri.

Depuis, trois autres femmes ont porté plainte, dont une pour viol, pour des faits qui se seraient déroulés en juin 2017, pendant la campagne des élections législatives.

"Dans toutes les organisations dans lesquelles il y a des relations de pouvoir et des hiérarchies, on sait qu'aujourd'hui il existe des faits de harcèlement et potentiellement d'agressions sexuelles, et je ne souhaite pas que (le mouvement de dénonciation, ndlr) retombe", a réagi jeudi sur France 2 Benoît Hamon, qui a fondé le mouvement Génération.s après sa défaite à la présidentielle.

Dans la même thématique

Operation Wuambushu a Mayotte : Demolition en cours d’un vaste bidonville – Operation Wuambushu in Mayotte: Ongoing demolition of a vast slum
8min

Politique

« Mayotte place nette » : « La première opération était de la communication et la deuxième sera de la communication », dénonce le sénateur Saïd Omar Oili

Le gouvernement a annoncé ce mardi 16 avril le lancement du dispositif « Mayotte place nette », un an après le maigre bilan de l’opération baptisée « Wuambushu ». Saïd Omar Oili, sénateur de Mayotte, regrette le manque de communication du gouvernement avec les élus du département et met en doute l’efficacité de ce « Wuambushu 2 ».

Le

Paris : Question time to the Prime Minister Gabriel Attal
6min

Politique

100 jours à Matignon : « La stratégie Attal n’a pas tenu toutes ses promesses », analyse Benjamin Morel

Le Premier ministre marquera jeudi le passage de ces cent premiers jours au poste de chef du gouvernement. Si Gabriel Attal devait donner un nouveau souffle au deuxième quinquennat d’Emmanuel Macron, sa stratégie n’est néanmoins pas payante car il « veut en faire trop sans s’investir fortement sur un sujet », selon Benjamin Morel, maître de conférences en droit public.

Le

ILLUSTRATION : Carte Electorale
4min

Politique

Elections européennes 2024 : comment se déroule le scrutin ?

Tous les citoyens des pays de l’Union Européenne ne votent pas au même moment. Du 6 au 9 juin, ils se rendront aux urnes pour élire 720 députés au Parlement européen. Public Sénat vous explique tout sur ce scrutin, essentiel pour l’avenir de l’Europe.

Le