Une courte majorité de Français approuve le bilan global de Macron

Une courte majorité de Français approuve le bilan global de Macron

Un peu plus de la moitié des Français approuvent le bilan global du président de la République depuis huit mois, selon un sondage...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Un peu plus de la moitié des Français approuvent le bilan global du président de la République depuis huit mois, selon un sondage Odoxa-Dentsu Consulting pour franceinfo et Le Figaro publié jeudi.

7% des sondés se disent très satisfaits, 45% plutôt satisfaits, 34% plutôt mécontents et 14% très mécontents de l'action d'Emmanuel Macron.

Le président est plébiscité par les sympathisants de la République en marche (96%), et largement soutenu par ceux de droite (63%). Les sympathisants du FN ne sont en revanche que 25% à approuver son action, ceux de gauche 41%.

Dans le détail, les Français sont majoritairement satisfaits de l'action du président à propos de l'Europe et l'international (61%), l'éducation (57%), la sécurité (55%).

Ils sont en revanche 56% à être mécontents de son action s'agissant des questions économiques et sociales, au centre de leurs préoccupations.

Les sondés reconnaissent au président d'être dynamique (78%), de savoir où il va (63%), d'incarner le renouveau (63%), d'être compétent (59%) et sympathique (58%).

Ils lui trouvent aussi des défauts, le jugeant "pas humble" (72%), "pas proche des gens" (62%). Pour deux tiers d'entre eux (67%), l'étiquette de "président des riches" correspond assez bien à M. Macron.

Alors que le président de la République fête jeudi ses 40 ans, 74% des Français estiment que "son âge est plutôt un atout pour occuper la fonction présidentielle car il incarne le renouvellement de la classe politique".

Enquête réalisée auprès d'un échantillon de 999 personnes représentatif de la population française, interrogées sur internet les 19 et 20 décembre.

Dans la même thématique

Turin – Marifiori Automotive Park 2003, Italy – 10 Apr 2024
6min

Politique

Au Sénat, la rémunération de 36,5 millions d’euros de Carlos Tavares fait grincer des dents. La gauche veut légiférer.

Les actionnaires de Stellantis ont validé mardi 16 avril une rémunération annuelle à hauteur de 36,5 millions d’euros pour le directeur général de l’entreprise Carlos Tavares. Si les sénateurs de tous bords s’émeuvent d’un montant démesuré, la gauche souhaite légiférer pour limiter les écarts de salaires dans l’entreprise.

Le

Operation Wuambushu a Mayotte : Demolition en cours d’un vaste bidonville – Operation Wuambushu in Mayotte: Ongoing demolition of a vast slum
8min

Politique

« Mayotte place nette » : « La première opération était de la communication et la deuxième sera de la communication », dénonce le sénateur Saïd Omar Oili

Le gouvernement a annoncé ce mardi 16 avril le lancement du dispositif « Mayotte place nette », un an après le maigre bilan de l’opération baptisée « Wuambushu ». Saïd Omar Oili, sénateur de Mayotte, regrette le manque de communication du gouvernement avec les élus du département et met en doute l’efficacité de ce « Wuambushu 2 ».

Le

Paris : Question time to the Prime Minister Gabriel Attal
6min

Politique

100 jours à Matignon : « La stratégie Attal n’a pas tenu toutes ses promesses », analyse Benjamin Morel

Le Premier ministre marquera jeudi le passage de ces cent premiers jours au poste de chef du gouvernement. Si Gabriel Attal devait donner un nouveau souffle au deuxième quinquennat d’Emmanuel Macron, sa stratégie n’est néanmoins pas payante car il « veut en faire trop sans s’investir fortement sur un sujet », selon Benjamin Morel, maître de conférences en droit public.

Le