Vaccins : le gouvernement attend désormais plus de 4 millions de doses par semaine

Vaccins : le gouvernement attend désormais plus de 4 millions de doses par semaine

La ministre déléguée chargée de l’Industrie, Agnès Pannier-Runacher, invitée d’Audition publique ce 17 mai 2021, a annoncé que les livraisons hebdomadaires de vaccins en France allaient passer de trois à au moins quatre millions de doses au mois de juin.
Public Sénat

Par Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

La montée en puissance de la campagne vaccinale contre le covid-19 en France n’est probablement pas terminée. Alors que le pays vient de franchir ce week-end la barre symbolique des 20 millions de primo-vaccinés, le gouvernement anticipe davantage de livraisons de doses dans les prochaines semaines. C’est ce qu’a récapitulé la ministre déléguée chargée de l’Industrie, Agnès Pannier-Runacher, dans Audition publique (Public Sénat, LCP-Assemblée nationale, Le Figaro Live). « On est sur un rythme de livraison qui va passer au-delà de quatre, quatre millions et demi par semaine, à compter de la semaine du 31 mai », a expliqué la référente au gouvernement pour l’approvisionnement vaccinal. « Aujourd’hui, on est plutôt autour de 3 à 3,5 millions », a-t-elle mis en perspective. La progression est notamment propulsée par les nouvelles cadences de livraisons du vaccin Pfizer/BioNTech, le vaccin le plus utilisé actuellement en France.

Ces chiffres laissent à penser que l’objectif de 30 millions de primo-vaccinés à la mi-juin, soit 60 % de la population adulte, sera tenu. « Nous le ferons d’ici le début de l’été », a assuré la ministre. « L’enjeu pour nous, c’est de construire une immunité collective le plus rapidement possible. »

A contrario, une procédure judiciaire a été lancée par l’Union européenne, face aux retards de livraisons du laboratoire AstraZeneca. 30 millions de doses, seulement, ont été livrées sur les 120 millions prévues au premier trimestre. Agnès Pannier-Runacher a souligné que « pour le moment », il n’y avait « pas de discussion » sur une éventuelle prolongation du contrat. « Pour l’instant, nous nous concentrons sur l’obtention des doses que nous avons achetées. »

Dans la même thématique

Paris: Francois-Xavier Bellamy during a press conference
12min

Politique

Européennes : un rapprochement entre LR et le groupe d’extrême droite ECR est-il envisageable au Parlement européen ?

Alors que le compromis est la règle en Europe, la tête de liste LR aux européennes assume de voter « très souvent » au Parlement européen avec des « collègues du groupe ECR », l’un des deux groupes d’extrême droite, où siège le parti de Giorgia Meloni. La première ministre italienne pourrait se retrouver au centre des discussions au lendemain du scrutin. Au sein des LR, la prudence reste de mise, mais certains, comme Julien Aubert, vice-président du parti, plaident pour « s’allier avec ECR ».

Le

FRA – EMMANUEL MACRON – MARINE LEPEN – RN – ELYSEE
7min

Politique

Débat Macron-Le Pen sur les européennes : « S’il avait lieu, ça commencerait à poser un sérieux problème démocratique », analyse Bruno Cautrès 

A deux semaines du scrutin des européennes, Emmanuel Macron a déclaré être « prêt à débattre maintenant » avec Marine Le Pen. Alors que la liste de la majorité présidentielle, menée par Valérie Hayer, se fait largement distancer par celle de Jordan Bardella, le principe de la confrontation arrange-t-il les deux camps ? Quels sont les enjeux d’un tel débat ? Décryptage.

Le

Paris: EELV lancement campagne elections europeennes
7min

Politique

Européennes 2024 : que contient le programme des Écologistes ?

A moins de deux semaines du scrutin, les sondages sont de moins en moins favorables au parti écologiste qui pourrait ne pas atteindre le seuil des 5 %. Au long d’un programme détaillé, Marie Toussaint dévoile une vision globale du futur de l’Union européenne en mettant l’accent sur la « bifurcation sociale et écologique ».

Le