Valls déterminé à aller au bout de sa candidature à la présidentielle

Valls déterminé à aller au bout de sa candidature à la présidentielle

Manuel Valls, candidat à la primaire organisée par le PS, s'est montré vendredi déterminé à aller jusqu'au bout de sa candidature...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Manuel Valls, candidat à la primaire organisée par le PS, s'est montré vendredi déterminé à aller jusqu'au bout de sa candidature à la présidentielle, s'il est désigné par la primaire, rejetant l'hypothèse d'un retrait face à Emmanuel Macron.

"Non!" a répondu Manuel Valls, comme on lui demandait sur BFMTV et RMC s'il se retirerait, en mars, en cas de position défavorable par rapport au candidat d'En Marche!. "Non ! Moi je suis candidat à la présidence de la République pour gagner, pour sortir de cette double option droite - extrême droite".

L'ancien Premier ministre, qui veut incarner une "gauche crédible", a estimé qu'avec Emmanuel Macron, candidat hors primaire, "il faudra débattre".

"Il y a beaucoup de points qui nous rapprochent et puis il y a des différences", a-t-il souligné, citant le libéralisme économique et la "conception de la société française".

M. Valls a aussi jugé "pas très élégant, mais surtout très contre-productif, parce que les Français n’aiment pas qu’on leur impose un choix", "l’idée d’essayer d’empêcher cette primaire et des électeurs d’aller voter".

"J’appelle tous les progressistes, y compris ceux qui sont intéressés, ont de la sympathie pour la personnalité, des idées - encore qu’il n’y en a pas beaucoup-, de la part d’Emmanuel Macron, à venir voter" dimanche, a-t-il dit.

A un auditeur qui lui demandait s'il arrêterait la politique en cas de défaite à la primaire, Manuel Valls a fait valoir que lorsqu'on s'engage en politique, "on n'arrête pas, on peut le faire de différentes manières".

Dans la même thématique

Valls déterminé à aller au bout de sa candidature à la présidentielle
7min

Politique

Européennes : « La tentation d’un pacte brun, à la fois sur l’écologie et les idéologies, nous menace », alerte l’écologiste David Cormand

Dans la dernière ligne droite de la campagne des européennes, trois candidats, chacun à la seconde place de leur liste, sont venus sur le plateau d’Extra Local : Céline Imart pour la liste LR, David Cormand pour la liste des Ecologistes et Guillaume Peltier pour Reconquête. Ils se sont exprimés notamment sur l’immigration, la future présidence de la Commission européenne ou le nucléaire.

Le

French Prime Minister Gabriel Attal visit in Valence
7min

Politique

Délinquance des mineurs : après l’avoir supprimée, le gouvernement veut réintroduire la comparution immédiate

Un peu plus d’un mois après ses annonces destinées à « renouer avec les adolescents et juguler la violence », Gabriel Attal a esquissé des nouvelles pistes sur la justice pénale des mineurs qu’il souhaite voir intégrer dans un projet de loi d’ici la fin de l’année, notamment la possibilité d’être jugé à partir de 16 ans en comparution immédiate. Une procédure qui avait été supprimée lors de la réforme de la justice pénale des mineurs en 2021.

Le