Valls est le mieux placé pour défendre le bilan de Hollande, selon Boistard

Valls est le mieux placé pour défendre le bilan de Hollande, selon Boistard

La Secrétaire d’Etat auprès de la ministre des Affaires sociales et de la Santé Pascale Boistard était ce matin l’invitée de Territoires d’Infos sur Public Sénat et Sud Radio.
Public Sénat

Par Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Alors que Vincent Peillon a officialisé hier sa candidature à la primaire de la gauche, Pascale Boistard a insisté plusieurs fois sur l’importance des contenus des projets des différents candidats, tout en assurant son soutien à l’ancien premier ministre Manuel Valls.

« Manuel Valls a déjà fait des propositions extrêmement précises pendant le week-end. (…) Il a la stature d’un homme d’Etat, il a été au côté du président de la République lorsque notre pays a été et est toujours en urgence face au terrorisme, et il a une dimension internationale ».

"Manuel Valls a la stature d'un homme d'État" : Pascale Boistard
01:10

Selon elle, c’est Manuel Valls, et non Vincent Peillon, qui est le mieux placé pour défendre le quinquennat de François Hollande. L’ancien ministre de l’Education nationale a affirmé hier se lancer dans la primaire suite au renoncement du président de la République.

« Ce que je constate, c’est que celui qui était aux côtés du président de la République depuis ces deux ans et demi, c’était Manuel Valls, et qu’un très proche du président est devenu son directeur de campagne » a-t-elle insisté, faisant référence à Didier Guillaume.

Pascale Boistard avait  pourtant soutenu Martine Aubry en 2011 face au candidat Manuel Valls, qui défendait la TVA sociale, la fin des 35 heures et la suppression de l’ISF. « Je ne partage pas ces idées émises en 2010-2011. On n’est pas gelé dans des positions. C’est le premier ministre qui a accompagné Marisol Touraine sur la mise en place du tiers payant. C’est un homme qui va proposer de nouvelles perspectives aux Français ».  

Dans la même thématique

Paris: reunion des representants de la Gauche
8min

Politique

Nouveau « Front populaire » : les négociations s’éternisent

Les négociations entre les différents partis de gauche pour une union en vue des élections législatives anticipées laissaient espérer une issue rapide ce jeudi 13 juin. Mais en fin de journée, négociateurs et chefs de partis étaient toujours en discussion. Retour sur des tractations mouvementées.

Le

Leader of Les Republicains (LR) right-wing opposition party Eric Ciotti leaves Les Republicains Headquarters in Paris
11min

Politique

Chez les LR, la crise déclenchée par Eric Ciotti se poursuit sur le terrain judiciaire

Eric Ciotti a saisi le tribunal judiciaire pour contester son exclusion des LR, suite à l’alliance qu’il a annoncé avec le RN pour les législatives. Ses opposants ont reconvoqué un bureau politique pour « valider », sur le plan juridique, son exclusion, afin de mieux respecter les statuts. Alors que la question des investitures est aussi en jeu, chacun fourbit ses armes pour porter la bataille sur tapis vert.

Le