Valls “pollue” une semaine importante pour les institutions, critique Royal

Valls “pollue” une semaine importante pour les institutions, critique Royal

La ministre de l'Ecologie Ségolène Royal a reproché mercredi à Manuel Valls, qui s'est porté candidat de la majorité...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

La ministre de l'Ecologie Ségolène Royal a reproché mercredi à Manuel Valls, qui s'est porté candidat de la majorité présidentielle aux législatives, de "polluer une semaine extrêmement importante" pour les institutions françaises.

"Manuel Valls aurait dû attendre un peu avant de polluer une semaine extrêmement importante, qui est regardée dans le monde entier et qui fait la fierté de la France", a-t-elle estimé sur RTL.

"Ce que je regrette c'est que cette polémique surgisse dans une semaine cruciale pour les institutions, c'est trop tôt. Il aurait fallu attendre un peu avant de lancer ces polémiques", a-t-elle ajouté.

"Aujourd'hui nous en sommes dans la publication officielle des résultats de l'élection présidentielle. Dimanche, il y aura la passation du pouvoir (avec François Hollande). Nous sommes regardés dans le monde entier, il y a une forme de dégradation brutale du débat politique avec ces disputes sur les étiquettes", a-t-elle encore déploré.

Proclamant "la mort" du Parti Socialiste, M. Valls, député de l'Essonne, a annoncé mardi qu'il serait "candidat de la majorité de la présidentielle" pour les prochaines législatives.

Une déclaration tonitruante qui a déclenché des condamnations d'une partie des socialistes, dont celle du Premier ministre Bernard Cazeneuve, déclarant: "J'en ai assez d'entendre dire que notre famille n'existe plus. Je ne veux pas la voir disparaître".

Dans la même thématique

Paris: Jordan Bardella  debate with France’s Prime Minister Gabriel Attal
9min

Politique

Ecologie : un séminaire du gouvernement pour « montrer que l’engagement n’a pas diminué »… à dix jours des européennes

Le premier ministre Gabriel Attal a rassemblé ses ministres pour « faire le bilan » de l’action de l’exécutif en matière d’environnement, avant des annonces attendues en juin sur le plan d’adaptation au réchauffement. De quoi faire une piqûre de rappel aux électeurs macronistes déçus, juste avant les européennes. Matignon plaide le « hasard de calendrier ».

Le

Valls “pollue” une semaine importante pour les institutions, critique Royal
3min

Politique

Européennes : « Aujourd’hui, l’Europe est surtout guidée par des critères financiers », tance Pierre Larrouturou

38 listes pour 38 différentes visions de l’Europe. Alors que pour la majorité des listes, la campagne se fait en catimini, Public Sénat a décidé de vous permettre d’y voir plus clair, en vous présentant le programme de ces « petites » listes. Aujourd’hui, p arole à Pierre Larrouturou, tête de liste de « Changer l’Europe », qui défend « une Europe qui s’intéresse au bien-être, qui fait baisser les loyers, et qui améliore la vie quotidienne des gens ».

Le